This content is not available in your region

Au volant d'une Formule 1 à Dubaï avec la youtubeuse Supercar Blondie

euronews_icons_loading
euronews
euronews
Taille du texte Aa Aa

Le Dubai Autodrome est l'un des rares circuits au monde où l'on peut piloter une Formule 1 pour le plaisir. Nous y retrouvons la youtubeuse et star des réseaux sociaux Supercar Blondie pour nous essayer ensemble au pilotage de ces mastodontes des sports mécaniques. L'expérience est bluffante.

À quelques minutes de prendre le volant, la jeune femme avoue, craintive : _"Je ne sais pas dans quoi je me suis embarquée, c'est insensé !" _

"Ça va être génial !" lui assure notre journaliste Evan Bourke qui s'installe le premier.

"C'est fou !"

Après une session sur les chapeaux de roue, il revient grisé : "Impossible de s'imaginer une telle puissance ! C'est fou !"

Notre reporter donne quelques conseils à Supercar Blondie : "Pour ce passage là-bas, appuie sur l'accélérateur... Et ce sera wow !" lance-t-il.

"OK, j'accélère," répond la jeune femme. "D'autres conseils ?" lui demande-t-elle.

"Évite l'accident !" plaisante-t-il. "Dès qu'on démarre, cela va tout seul, on maîtrise tout de suite !" assure-t-il avant de faire non de la tête quand Supercar Blondie ne le voit plus.

© euronews
Supercar Blondie pilote une F1 à Dubaï© euronews

"J'ai failli perdre le contrôle"

Cette passionnée de supercars suivie par six millions de followers sur Instagram s'apprête à conduire une F1 pour la première fois.

Après sa séance, elle confie son fierté : "J'ai piloté une F1 ! Je n'en reviens pas !"

"C'est dingue, non ?" lui dit Evan Bourke.

"Mon Dieu, j'ai failli perdre le contrôle, je crois ; je me suis dit : "Non, pas d'accident !" raconte-t-elle. "Pas de dégâts à rembourser !" s'amuse notre journaliste.

"Oui," répond la pilote d'un jour. "C'est une expérience que je n'aurais jamais pensée vivre, mais je suis tellement contente, je l'ai fait !" s'enthousiasme-t-elle.