DERNIERE MINUTE
euronews_icons_loading
Les Mamans du Congo émancipent en musique la femme africaine

Tambours, casseroles, poêles et pilons et mortiers géants - voici, avec les pieds et les battements de mains, ce qui compose l'orchestre des Mamans du Congo - un quintette entièrement féminin de Brazzaville, en République du Congo.

Le groupe a été formé par la chanteuse Gladys Samba il y a deux ans pour favoriser l'éducation et l'autonomie des femmes de la région.

Connue sous le nom de Mom Glad, Samba affirme que l'indépendance des femmes va de pair avec la tradition et qu'il est essentiel de mettre les femmes et les hommes sur un pied d'égalité.

«L'idée de créer le groupe Les Mamans du Congo m'est venue à travers tout ce que je fais dans la journée. En fait, c'est la vie de tous les jours, tout ce que nous faisons dans la vie. Parce qu'une mère africaine, en particulier une mère congolaise, est toujours obligée de travailler tous les matins : faire la vaisselle, laver le linge, tout laver. Pour oublier cette souffrance, on a l'habitude de chanter, quand on travaille on chante des chants d'église et sur cette base j'ai eu l'idée de créer un spectacle qui reflétera l'image de la femme africaine , la femme congolaise. C'est pour cela que vous voyez qu'il y a des ustensiles de cuisine», dit-elle.