This content is not available in your region

Accord post-Brexit entre l’UE et le Royaume-Uni sur le commerce de médicaments

Access to the comments Discussion
Par Aida Sanchez Alonso  & Euronews
euronews_icons_loading
Accord post-Brexit entre l’UE et le Royaume-Uni sur le commerce de médicaments
Tous droits réservés  AP PHOTO

Le Royaume-Uni obtient une nouvelle concession dans sa bataille post-Brexit. La Commission européenne propose de nouvelles mesures pour assurer le commerce de médicaments de Grande-Bretagne vers l’Irlande du Nord. Mais elle pose des conditions pour empêcher l’entrée dans le marché unique de produits non approuvés par les autorités européennes.

Si ce volet est maintenant fermé, les points de crispation continuent toutefois de s’accumuler. "Je ne pense pas que les négociations soient proches de déboucher sur des résultats susceptibles de régler la question du protocole nord-irlandais", explique le négociateur britannique David Frost.

Le commerce et le rôle de la Cour de justice de l’Union européenne sont toujours sur la table des discussions. Londres souhaite la mise en place d’un organisme indépendant pour résoudre les différends. Mais pour l’UE, l’accession au marché unique signifie que ces questions doivent se régler devant la justice européenne. Et pour les 27 il s’agit là d’une ligne rouge.

"Je ne vois pas comment il serait possible d’avoir ces opportunités liées au marché unique sans la Cour de justice de l'Union européenne", explique le vice-président de la Commission européenne Maroš Šefčovič.

L’Irlande du Nord, territoire britannique, est toujours membre du marché européen. Cette solution, issue du protocole sur l’Irlande du Nord, permet de préserver l’accord du Vendredi saint qui a apporté la paix sur l’île d’Irlande. La frontière entre l’UE et le Royaume-Uni se situe désormais en mer d’Irlande. Mais les charges administratives liées à cette douane sont source de tension entre les négociateurs.