euronews_icons_loading
Des habitants font la queue pour faire un test de dépistage du Covid-19, à Hong Kong, mardi 15 février 2022.

Les hôpitaux de Hong Kong atteignaient lundi leur taux d'occupation maximal, à 90%, ont annoncé les autorités après avoir reconnu que la vague de contaminations au variant Omicron du Covid-19 a porté un "coup dur" au système de santé de la ville, qui s'accroche à sa stratégie "zéro-Covid".

Bien que le taux d'infection reste faible par rapport aux autres grandes villes de la planète, la politique de Hong Kong consistant à envoyer les cas, même asymptomatiques, dans les hôpitaux et les lieux de quarantaine a entraîné un engorgement des lits et une augmentation des temps d'attente.

La cheffe de l'exécutif de Hong Kong a affirmé mardi qu'un confinement total de la ville, à l'image de ce qui se fait en Chine, ne sera pas mis en œuvre.