Élisabeth II réapparaît en public après une longue absence

La Reine d'Angleterre à l'abbaye de Westminster à Londres le 29 mars 2022
La Reine d'Angleterre à l'abbaye de Westminster à Londres le 29 mars 2022 Tous droits réservés Richard Pohle/AP
Tous droits réservés Richard Pohle/AP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Élisabeth II a participé à une cérémonie religieuse en hommage à son défunt mari, le prince Philippe, dont les funérailles il y a près d'un an avaient dû être célébrées en petit comité en raison de la pandémie.

PUBLICITÉ

La Reine d'Angleterre a fait son retour en public ce mardi après des mois d'absence pour raisons de santé.

Élisabeth II a participé à une cérémonie religieuse en hommage à son défunt mari, le prince Philippe, dont les funérailles il y a près d'un an avaient dû être célébrées en petit comité en raison de la pandémie. La souveraine, qui célèbre cette année ses 70 ans ans de règne, soufflera le 21 avril ses 96 bougies.

Elle a considérablement allégé son agenda depuis une nuit d'hospitalisation en octobre pour des examens dont la nature n'a jamais été révélée. Elle s'est repliée depuis le début de la pandémie au château de Windsor, à une quarantaine de kilomètres de Londres, et peine désormais à se déplacer.

Elle a récemment confié avoir des difficultés pour se déplacer et a été vue s'appuyant sur une canne, comme c'était le cas mardi.

Selon la presse, elle utilise un fauteuil roulant en privé, et une voiturette de golf dans les jardins de Windsor, tandis qu'un monte-escalier aurait été installé dans sa résidence écossaise de Balmoral.

La Reine avait par ailleurs été atteinte du Covid-19 en février, présentant des symptômes légers.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No comment : Marc Quinn expose ses oeuvres à Kew Gardens

Un mort et quatre blessés après une attaque à l'épée à Londres

Contentieux entre Dublin et Londres : Rishi Sunak refuse de rapatrier les migrants d'Irlande