This content is not available in your region

Les retraités étrangers installés à Dubaï peuvent bénéficier d'un visa spécifique

Access to the comments Discussion
Par Natalie Lindo
euronews_icons_loading
euronews
euronews
Taille du texte Aa Aa

Dubaï accueille depuis longtemps, des expatriés du monde entier. Mais depuis quelques années, de plus en plus de ces résidents choisissent de s'y installer à long terme. En réponse, les autorités des Émirats arabes unis ont approuvé en 2018, une loi qui prévoit la mise en place d'un visa renouvelable de cinq ans à destination des retraités et qui est entrée en vigueur l'an dernier.

"Ce n'est plus une ville où vous venez travailler, vous prenez votre argent et vous repartez ; vous pouvez investir, passer votre retraite ici et vous pouvez faire des plans à long terme," assure Michael Kortbawi, partenaire des avocats BSA. "Donc les raisons pour lesquelles on vient à Dubaï sont en train d'évoluer," estime-t-il.

D'après les estimations des Nations Unies, les Émirats ont accueilli l'an dernier plus de migrants que la France ou le Canada.

Critères concernant les revenus et/ou les biens

Ceux qui veulent obtenir ce visa doivent respecter l'un de ces quatre critères : disposer d'un revenu mensuel d'environ 4600 euros ou d'économies d'au moins 230.000 euros ou alors, détenir une propriété d'une valeur minimale de 460.000 euros ou à la fois, d'économies et d'une propriété pour un montant total minimum de 460.000 euros.

Destiné au départ aux personnes qui résident déjà sur place, ce régime de visa sera étendu aux personnes originaires du monde entier qui veulent passer leur retraite sur place et profiter du soleil tout au long de l'année et des nombreuses activités que la ville propose comme le golf.

"C'est une activité qui attire toutes les tranches d'âge et en particulier les personnes qui ont du temps libre : elle permet de rester actif, de sortir, on est en extérieur, on se promène sur les greens," fait remarquer Christopher May, PDG de Dubai Golf. "C'est un mode de vie sain et cela donne la possibilité de rencontrer des gens du monde entier dans un contexte détendu," dit-il.

Activités entrepreneuriales et accès aux soins

Grâce à ce visa de retraite, les autorités font la promotion du mode de vie local et encouragent le développement économie du pays en tant que centre dédié aux entreprises et à l'investissement.

Harsha Varyani, âgée de la cinquantaine, est installée à Dubaï depuis huit ans. Elle y a créé son entreprise.

"L'existence de ce visa de retraite est un soulagement pour moi parce que je n'ai pas à envisager de déménager à court terme," indique Harsha Varyani, propriétaire du Yoga Ashram et résidente de Dubaï.

"D'ici un an ou deux, je vais effectivement pouvoir rester plus longtemps, me consacrer à 100% à mon entreprise et continuer à faire ce qui me passionne ici à Dubaï," se félicite-t-elle.

euronews
Harsha Varyani envisage de s'installer à long terme à Dubaï.euronews

Et quand on prend de l'âge, l'accès à des soins de qualité est encore plus essentiel.

"Du fait de cette évolution démographique actuelle, nous accueillons des personnes plus âgées avec le visa qui concerne également les retraités," précise Andre Daoud, PDG groupe de Med Care Hospitals & Medical Centres. "Il est essentiel pour nous, de nous assurer que nos services correspondent à ces besoins, donc nous travaillons à améliorer nos services et à proposer une gamme plus large de soins qui soit adaptée à cette tranche d'âge," assure-t-il.

Quelle imposition ?

Les Émirats ne prélèvent pas d'impôts sur le revenu auprès des particuliers. Ce qui les rend attractifs pour les retraités étrangers, mais les dispositions qui s'appliquent aux pensions ne sont pas les mêmes selon les pays.

Les retraités suédois vivant à l'étranger paient un impôt uniquement en Suède appelé SINK-tax qui correspond à 0% ou 20% de leur pension.

Le Royaume-Uni et les Émirats ont eux conclu un accord qui ne prévoit aucun paiement d'impôt aux Émirats. Un accord similaire existe avec l'Espagne : les impôts ne sont payés qu'en Espagne s'ils sont dus dans ce pays.

euronews
Un régime fiscal souvent avantageux pour les étrangers.euronews

Investir dans l'immobilier ?

Autre question pour ceux qui veulent s'installer sur place : le choix de leur lieu de vie qu'ils soient propriétaire ou locataire.

"Nous ne voulons pas que Dubaï soit une ville où les gens viennent pour un an, gagnent un peu d'argent et rentrent dans leur pays," souligne Lewis Allsopp, PDG de la société de courtage en immobilier Allsopp & Allsopp. "Je crois qu'en tant que vendeur ou propriétaire, nous aurons toujours plus de clientèle, le marché de la propriété va encore se renforcer et rester très actif," estime-t-il avant de conclure : "Donc pour moi, ce visa est clairement une bonne chose."

Dubaï étend ainsi son régime de visa aux retraités des quelque 200 nationalités différentes que l'émirat accueille.