Connectivité numérique : comment la technologie façonne l'avenir du secteur de l'enseignement ?

Par Guy Shone
Connectivité numérique : comment la technologie façonne l'avenir du secteur de l'enseignement ?
Tous droits réservés  euronews

La technologie a fait de l'enseignement à distance une réalité. Les cours, les formations et les évaluations sont aujourd'hui accessibles simultanément par des millions d'étudiants situés aux quatre coins de la planète. Si le désir de recevoir une formation de qualité pour avoir des qualifications reconnues n'a pas changé, le monde des affaires, lui, a bien évolué.

Les recherches menées par le Forum économique mondial au début de l'année prévoyaient un futur pour l'éducation très différent du modèle actuel, avec des salles de cours traditionnelles et des examens de fin d'année. Le développement de la connectivité numérique a notamment permis aux établissements d'enseignement supérieur et aux universités de faire preuve de plus de souplesse, en proposant de plus en plus de cours en ligne. 

Des études ont également démontré que les cours traditionnels seuls peuvent être des méthodes d'enseignement peu efficaces par rapport aux expériences numériques qui permettent davantage d'interactions et de mise en pratique pour la résolution de problèmes.

La fin des examens traditionnels ?

De nombreuses universités ont déjà commencé à abandonner les tests standardisés, craignant que le "l’examen final" ne suffise pas à refléter les véritables compétences d'un étudiant.

Privilégiant une approche plus concrète avec une formation professionnalisante, l'université Northwestern au Qatar est équipée des dernières technologies de communication et d'installations de qualité, comme le "Forum", où le personnel et les étudiants de 60 pays différents peuvent se rencontrer pour échanger.

Le campus est également équipé d'une salle de presse très moderne. Ici, il est difficile de se convaincre que vous vous trouvez dans une université et non dans une salle de presse d'un grand média.

Euronews
Salle de presse ultra-moderne de l'université Northwestern au QatarEuronews

Euronews s'est entretenu avec le doyen de l'université Northwestern au Qatar, Marwan Kraidy, à propos de cette tendance sur l'apprentissage en situation réelle. "Je pense que ces méthodes sont très importantes pour le secteur des médias. Nous faisons partie d'une tradition très établie aux États-Unis, celle des arts libéraux", a-t-il déclaré.

Selon M. Kraidy, il est également essentiel d'avoir une formation professionnalisante qui permet aux nouveaux diplômés d'intégrer plus facilement le monde du travail.

"Nous avons des programmes d'études professionnalisants. Ainsi, nos étudiants apprennent aussi bien l'histoire de l'Empire britannique que le maniement de caméras haut de gamme, le montage et le reportage. Je pense que c'est en combinant ces deux éléments que l'on peut réussir. L'apprentissage effectif, l'apprentissage par l'expérience est bien sûr crucial. Parce que vous ne pouvez plus envoyer quelqu'un dans une rédaction sans qu'il ait la moindre idée des dernières technologies. Mais la technologie est devenue si compliquée, les compétences sont devenues si multiples que l'on s'attend à ce que même un débutant ait besoin de compétences en plus de sa formation théorique. Et je pense que c'est le cas partout," a expliqué Marwan Kraidy. 

Changer des vies grâce à l'éducation

Alors que l'apprentissage par la pratique et l'enseignement à distance sont deux tendances qui façonnent l'avenir du secteur, les entreprises aussi cherchent à tirer parti de ces nouvelles tendances et technologies.

Parmi elles, nous retrouvons Barco qui est implantée à Courtrai dans l'ouest de la Belgique. Ici, on essaie de se servir des dernières technologies pour développer l'éducation aussi largement que possible. 

Les cours et les formations en ligne sont devenues un élément incontournable des écoles et des entreprises après la pandémie. Des centaines d'établissements dans le monde ont font appel aux studios Barco pour améliorer l'interactivité de leurs cours.

Euronews
Studio BarcoEuronews

"En tant que formateur, ou professeur, vous avez vraiment un contact très proche avec votre public à distance. Vous les voyez tous. Lorsque quelqu'un est distrait, vous serez en mesure de le remarquer et d'interagir avec lui, créant ainsi une dynamique complètement différente", a fait savoir Jan Van Houtte, vice-président de Barco weConnect.

Barco propose un large éventail d'outils tel que des sessions de questions-réponses, des sondages et des supports visuels. L'entreprise a débuté sous le nom de Belgian American Radio Corporation. Fondée en 1934, elle fabriquait des radios en provenance des Etats-Unis. L'entreprise a également mis en place des studios sur mesure pour que les chirurgiens du monde entier puissent se suivre en direct dans le bloc opératoire.

"L'une des fonctionnalités sur lesquelles nous nous concentrons est l'assistance au chirurgien. Un expert peut donc aider le chirurgien et lui fournir une assistance à distance. Mais l'autre cas d'utilisation qui se développe très rapidement et l’enseignement à distance", a expliqué Johan Fornier, vice-président exécutif chez Barco. 

Euronews
Barco propose des studios sur mesure permettant aux chirurgiens du monde entier de se suivre en direct dans le bloc opératoire.Euronews

JA Europe est le plus grand fournisseur de programmes de formation à l'entrée sur le marché du travail, à l'éducation financière et à l'entrepreneuriat sur le continent. Son PDG, Salvatore Nigro, nous a expliqué comment tout cela peut contribuer à façonner l'avenir de l'Europe. 

"Pendant que nous parlons en ce moment, 370 000 jeunes entrepreneurs participent à notre programme d'entreprise. Ce seront finalement les licornes dont l'Europe a besoin pour reconstruire l'économie. Si nous voulons vraiment reconstruire l'économie, nous devons nous pencher sur les secteurs traditionnels, sans aucun doute. Mais nous regardons aussi vers l'avenir. Nous devons vraiment imaginer ce que sera le monde du travail pour ces jeunes. Nous inversons donc le processus. Nous examinons ce que sont les emplois. Nous décomposons les compétences. Nous formons les jeunes pour qu'ils deviennent des entrepreneurs à succès ou qu'ils obtiennent un emploi à succès", a dit Salvatore Nigros qui espère changer des vies grâce à l'éducation.

Trois autres infos business en bref

  • Eurostat a publié les données relatives à la croissance des salaires pour le troisième trimestre. Alors que le coût de la vie grimpe en flèche dans toute l'Europe, les experts craignent que les salaires ne soient pas augmentés assez rapidement pour rattraper l'inflation. Cependant, des entreprises comme Stellantis et LVMH ont promis d'augmenter les salaires et de verser des primes exceptionnelles pour aider leurs employés à faire face à un hiver difficile.
  • La Banque centrale japonaise a annoncé sa décision sur les taux d'intérêt. Malgré une inflation qui atteint des sommets, la Banque du Japon hésite à relever ses taux directeurs, affirmant que l'économie fragile du pays a encore besoin d'un soutien monétaire sous forme de taux d'intérêt particulièrement bas.
  • Le groupe agroalimentaire américain General Mills a publié ses résultats financiers du deuxième trimestre. Le propriétaire de marques connues telles que Betty Crocker et Nature Valley a réalisé des bénéfices importants cette année et a relevé ses prévisions pour l'ensemble de l'année au cours du trimestre précédent. Mais les incertitudes liées au sentiment des consommateurs, à l'inflation et aux perturbations de la chaîne d'approvisionnement pourraient assombrir ces perspectives positives.