This content is not available in your region
Contenu partenaire
Le « contenu partenaire » est un contenu payé et contrôlé par l'annonceur. Ce contenu est produit par les départements commerciaux et n'implique pas la rédaction ou les journalistes d'Euronews. Le partenaire financier a le contrôle des sujets, du contenu et détient l'approbation finale en lien avec le département production commerciale d'Euronews.
Mauritius Now

L’île Maurice : se rapprocher de la nature

© Mauritius Now
© Mauritius Now   -   Tous droits réservés  euronews

Lagons turquoise, cratères volcaniques et vastes étendues de forêt subtropicale animées par le chant des oiseaux : l'île Maurice offre une grande variété de paysages, que lui envient de nombreux pays bien plus grands qu'elle.

Abritant plus de 100 espèces d'oiseaux et plus de 400 espèces marines, l’île est également connue pour sa population de cerfs rusa, de mangoustes, de chauves-souris frugivores et de macaques, ainsi que pour sa myriade de petits mammifères et reptiles.

L’habitant le plus célèbre de l'île Maurice est, bien entendu, le dodo, éteint à la fin du XVIIème siècle, suite à l'introduction de cochons et de singes sauvages qui lui volèrent ses œufs. Tirant de son histoire une leçon salutaire, l'île Maurice est aujourd’hui un leader mondial dans la protection de la nature, et œuvre à éliminer progressivement les espèces étrangères et nuisibles, afin de protéger la flore et la faune endémiques.

Réserves naturelles et sanctuaires

La Mauritian Wildlife Foundation, une ONG consacrée à la restauration des forêts et des écosystèmes, a joué un rôle déterminant en sauvant de l’extinction la crécerelle de Maurice, le pigeon rose et la perruche à collier.

Ces trois espèces d’oiseaux peuvent être observés dans le parc national des gorges de la rivière Noire, une vaste étendue de forêt, déclarée zone protégée en 1994. Des chemins de randonnée sillonnent le parc, que les visiteurs peuvent choisir d’explorer seuls ou accompagnés d’un guide agréé.

Les efforts de conservation du pays doivent beaucoup au réseau de parcs nationaux et de réserves naturelles qui parsèment l'île. Grâce aux microclimats et aux terrains changeants, chaque parc est unique et, bien que celui des gorges de la rivière Noire soit le plus grand et le plus spectaculaire, d’autres méritent d’être mentionnés.

euronews
© Mauritius Noweuronews

Gérée par la Mauritian Wildlife Foundation , l'Île aux Aigrettes est une petite réserve naturelle où sont protégées les dernières parcelles de forêt côtière endémique. Après un court voyage en bateau au départ de Pointe Jérôme, des guides expérimentés vous renseigneront sur la flore et la faune locales. Ils vous dirigeront ensuite à travers la dernière parcelle de forêt d'ébène, qui recouvrait jadis la totalité de l'île.

On y aperçoit souvent des pigeons roses, des foudis de Maurice colorés, des zostérops de Maurice et des tchitrecs des Mascareignes.

Pour observer la crécerelle de Maurice, il est préférable de se rendre dans la Vallée de Ferney, sur l'île principale, où se trouvent aussi des perruches à collier. Les visiteurs ne sont pas autorisés sur les terres de la réserve naturelle de Coin de Mire, mais une excursion autour de l’île en bateau vous permettra d’observer des oiseaux marins aux noms évocateurs, notamment des sternes fuligineuses, des noddis marianne et des fous masqués.

Pour une douce promenade à travers la végétation mauricienne, rendez-vous au jardin botanique Sir Seewoosagur Ramgoolam, dans le district de Pamplemousses. En son cœur se trouve un bassin long et étroit dans lequel flottent des nénuphars géants. Il abrite au total plus 600 espèces de plantes différentes, en faisant l'un des jardins botaniques les plus riches au monde.

euronews
© Mauritius Noweuronews

Découvertes en bateau

La diversité des forêts, plages et lacs de l'île Maurice n’a d’équivalent que ses eaux chaudes et cristallines, qui regorgent de vie marine. Pour les explorer, plusieurs méthodes sont proposées, selon l’âge et les aptitudes de chacun, des promenades en bateau au snorkeling, en passant par la plongée sous-marine. La douceur du climat rend ces activités possibles toute l'année, mais elles sont particulièrement agréables en automne et au printemps.

D’autres créatures marines vous attendent au large, parmi lesquelles des requins, des marlins, des thons et des raies, tandis que les récifs attirent des poissons plus petits et plus colorés, tels que des poissons-perroquets, des poissons-clowns, des sergents majors des caraïbes, des poissons-anges et des poissons-papillons.

Le site de plongée le plus fréquenté de l’île Maurice se trouve près du village balnéaire de Flic-en-Flac. Ses formations rocheuses sous-marines (notamment les structures spectaculaires de « la cathédrale », nommée ainsi pour ses voûtes et colonnes de pierre) offrent une expérience hypnotique.

euronews
© Mauritius Noweuronews

Avec ses baies peu profondes et ses bancs de poissons exotiques, l'île Maurice se prête à merveille au snorkeling, principalement sur les plages de Blue Bay et Balaclava. De nombreux visiteurs expriment le désir de nager avec des dauphins, ce qui est possible, à condition de choisir un prestataire fiable.

Un opérateur digne de confiance aura les intérêts des dauphins à cœur, et s’assurera que la présence des bateaux soit discrète et que les interactions humaines restent minimales. Les Mauriciens savent que ce n'est qu'en protégeant les animaux, les oiseaux et les plantes endémiques que l’île pourra conserver sa réputation, bien méritée, de paradis sur terre.