Le Hezbollah serait peu enclin à l'escalade avec Israël

Le Hezbollah serait peu enclin à l'escalade avec Israël
Par Laurence Alexandrowicz avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Dans le Golan ni Israël ni le Hezbollah n'ont intérêt à une escalade de la violence. Le mouvement chiite libanais semble vouloir calmer le jeu.

PUBLICITÉ

Le Hezbollah n’a pas l’intention de voir se poursuivre le cycle de violence avec Israël. C’est l’Etat hébreu qui fait cette annonce, affirmant avoir reçu ce message du mouvement chiite libanais par l’intermédiaire de soldats de l’Onu au Liban.

Les violences d’hier dans la région du Golan sont considérées comme les plus graves depuis 2006. Le Hezbollah a tué deux soldats israéliens, fauchés par des missiles antichars. Et dans l‘échange de feu qui a suivi, un casque bleu espagnol a trouvé la mort :

Aux Nations Unies, l’ambassadeur espagnol Roman Oyarzun Marchesi, a confirmé la responsabilité de Tsahal : “Il est clair que c’est arrivé à cause de l’escalade de la violence et que ça venait du côté israélien.”

L’attaque du Hezbollah hier à la frontière israélo-libanaise était destinée à venger la mort de six de ses membres, attribuée à Israël. Jusqu’où vont se poursuivre les représailles ? Ni Israël ni le Hezbollah n’ont intérêt à une escalade.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Regain de tension meurtrière entre le Hezbollah et Israël

Israël bien responsable de la mort du Casque Bleu espagnol

Tsahal promet de "riposter" à l'attaque iranienne