EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Rassemblement d'Aube Dorée à Athènes

Rassemblement d'Aube Dorée à Athènes
Tous droits réservés 
Par Julien Pavy avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

1.500 militants d'Aube Dorée se sont rassemblés à Athènes pour demander la remise en liberté des cadres du parti poursuivis pour appartenance à une organisation crimimelle.

PUBLICITÉ

En Grèce, plusieurs centaines de militants anti-fascistes se sont réunis samedi à Athènes. Une manifestation organisée en parallèle d’un rassemblement du parti d’extrême-droite Aube Dorée, qui a confirmé son statut de troisième formation politique du pays lors des dernières législatives, avec plus de 6 % des voix et 17 sièges de députés. Des députés qui ne sont toutefois pas sûrs de pouvoir siéger au Parlement. Sept d’entre eux sont en prison, mis en examen, comme toute la direction du parti, pour appartenance à une organisation criminelle.

Les militants réclament leur remise en liberté. Ils ont reçu le soutien de nationalistes allemands : ‘‘Les nationalistes de toute l’Europe doivent travailler ensemble. C’est la raison pour laquelle nous sommes venus soutenir Aube Dorée aujourd’hui’‘, souligne Jens Puhse, du NPD, le Parti national-démocrate d’Allemagne.

Cette manifestation a rassemblé quelque 1.500 militants. Aucun incident majeur n’a été rapporté, et les policiers se sont faits discrets, comme l’indique notre correspondant à Athènes, Michalis Arampatzoglou : “Le nouveau gouvernement, qui était confronté à son premier rassemblement, avait promis un traitement équitable pour tous les manifestants. Seuls quelques dizaines de policiers avaient été mobilisés dans les rues de la capitale grecque pour prévenir des affrontements.’‘

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Grèce, la mobilisation des agriculteurs ne faiblit pas

Au Pakistan, une marche pour la paix se termine dans un bain de sang

No Comment : les étudiants manifestent à Dacca depuis plusieurs jours