EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Dépression, arrêt maladie, les révélations se multiplient sur Andreas Lubitz

Dépression, arrêt maladie, les révélations se multiplient sur Andreas Lubitz
Tous droits réservés 
Par Fabien Farge avec AFP, Reuters, Bild
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Au fur et à mesure des investigations, on en apprend chaque jour un peu plus sur le jeune copilote allemand qui est soupçonné d’avoir provoqué

PUBLICITÉ

Au fur et à mesure des investigations, on en apprend chaque jour un peu plus sur le jeune copilote allemand qui est soupçonné d’avoir provoqué délibérément la chute de l’Airbus A320 de la Germanwings.

D’après le parquet de Düsseldorf, des attestations d’arrêt maladie y compris pour le jour du crash ont été retrouvées déchirées chez Andreas Lubitz. Ces documents saisis viennent “appuyer la thèse” selon laquelle le jeune homme “a caché sa maladie à son employeur et à son environnement professionnel”, selon la justice allemande.

Présenté par ses proches comme sportif et “très compétent”, Andreas Lubitz a souffert il y a six ans d’une grave dépression selon le quotidien Bild qui a eu accès à des documents officiels. Il faisait depuis l’objet d’un suivi “médical particulier et régulier”. Des informations transmises par la Lufthansa à l’autorité allemande de supervision du transport aérien.

Pendant ce temps, les autorités françaises ont affirmé que le processus d’“identification des corps”:http://fr.euronews.com/2015/03/27/crash-de-l-a320-4eme-jour-de-recherche-au-milieu-des-debris/, dont aucun n’est intact en raison de la violence du crash, se poursuivrait la semaine prochaine, voire la semaine suivante.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Crash de l'A320 : les médias entre hystérie et retenue

Crash de l'A320 : le président allemand à un office religieux à Haltern

Crash de l'A320 : 4ème jour de recherche au milieu des débris