Migrants : Washington offre son aide à l'Asie

Migrants : Washington offre son aide à l'Asie
Tous droits réservés 
Par Anne Glémarec avec AFP, REUTERS, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Les Etats-Unis se déclaraient prêts, ce mercredi, à aider financièrement les pays d’Asie du Sud-Est qui accueilleront les boat people. Cette annonce

PUBLICITÉ

Les Etats-Unis se déclaraient prêts, ce mercredi, à aider financièrement les pays d’Asie du Sud-Est qui accueilleront les boat people. Cette annonce faisait suite au volte-face de l’Indonésie et de la Malaisie, qui ont décidé de ne plus refouler les bateaux de migrants – une pratique qui leur avait valu les foudres de l’ONU.

Ce revirement a été décidé après une rencontre entre les ministres des affaires étrangères des deux pays et de Thaïlande ce mercredi en Malaisie. Bangkok ne s’est pas encore prononcé sur le sujet. Les trois pays ont accueilli quelque 3.000 naufragés en quelques jours. 7.000 seraient encore à la dérive au large de leurs côtes.

Ce mercredi, au large d’ Aceh (à la pointe nord de l‘île de Sumatra), des pêcheurs indonésiens ont porté secours à 430 migrants – des Bangladais fuyant la pauvreté et des membres de la minorité musulmane Rohingya fuyant les persécutions au Myanmar. Parmi ces derniers : Asranal Ali. “ Nous sommes montés à bord pour gagner un pays musulman, soit la Malaisie, soit l’Indonésie. Le pays importe peu, tant que c’est un pays musulman,” a-t-il expliqué.

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon a aussi appelé à traiter le problème à la racine, à savoir, en finir avec la pauvreté et les persécutions. Il a annoncé la tenue d’un sommet régional sur la question à l’initiative de la Thaïlande le 29 mai à Bangkok.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Près d'un milliard d'électeurs appelés aux urnes en aux urnes en Inde

Les premiers vols d'expulsion vers le Rwanda quitteront le Royaume-Uni dans quelques mois

En Irlande aussi, l'accueil des migrants commence à diviser la société