Dette grecque : sommet impromptu à Berlin

Dette grecque : sommet impromptu à Berlin
Par Sandrine Delorme avec Reuters, AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Grèce était au coeur des discussions ce lundi soir à Berlin. Le président français François Hollande, le chef de la Commission européenne

La Grèce était au coeur des discussions ce lundi soir à Berlin. Le président français François Hollande, le chef de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, le président de la Banque centrale européenne Mario Draghi et la directrice du FMI, Christine Lagarde, ont été reçus par Angela Merkel.

PUBLICITÉ

Ils ont passé la soirée à tenter de trouver une position commune sur la marche à suivre dans les négociations avec Athènes, pour faire une “ultime offre” aux Grecs.

Dans un entretien au journal français Le monde, dimanche, Alexis Tsipras, dénonçait “les solutions déraisonnables“ que tentent d’imposer les institutions européennes et le FMI à son pays, les appelant à “des concessions“.

La Grèce et ses créanciers continuent de se renvoyer la responsabilité du blocage dans les négociations. Une issue doit pourtant être trouvée pour éviter un défaut de paiement d’Athènes et un Grexit, autrement dit une sortie de la Grèce de la zone euro. Mais les progrès sont lents.

Ce lundi soir, le journal allemand Die Welt expliquait qu’Alexis Tsipras serait prêt à discuter d’une baisse des pensions de retraite et d’un relèvement de l‘âge du départ à la retraite. Mais rien n’a officiellement filtré de la rencontre.

La prochaine échéance pour Athènes c’est vendredi : 300 millions d’euros à rembourser au FMI.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Inondations en Grèce : les évacuations encore en cours, le bilan passe à 10 morts

Les leçons à tirer des incendies dévastateurs d'Evros sont nombreuses

Inondations en Grèce : au moins 6 morts, opérations de sauvetage en cours dans le centre du pays