PUBLICITÉ

Euro 2016 : quels étaient les projets du Français arrêté en Ukraine ?

Euro 2016 : quels étaient les projets du Français arrêté en Ukraine ?
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Quatre jours avant le coup d’envoi de l’Euro de football, on a appris l’arrestation en Ukraine d’un Français soupçonné d’avoir voulu commettre des attentats en France pendant…

PUBLICITÉ

Quatre jours avant le coup d’envoi de l’Euro de football, on a appris l’arrestation en Ukraine d’un Français soupçonné d’avoir voulu commettre des attentats en France pendant l‘évènement.

L’homme, âgé de 25 ans, a été arrêté le 21 mai alors qu’il tentait d’entrer en Pologne avec en sa possession un impressionnant arsenal de guerre.

Faisant l’objet d’une enquête depuis plusieurs mois, un piège lui a été tendu par les enquêteurs ukrainiens, pour l’arrêter en flagrant délit. Ils affirment être tombés sur une organisation “mécontente du pouvoir en France et qui comptait organiser une série d’attentats pendant l’Euro”.

D’après le service de renseignement ukrainien, le SBU, la zone de combats dans l’Est du pays est devenue un territoire propice pour les trafics en tous genres et les réseaux terroristes.

“25 personnes originaires d’un pays frontalier qui voulaient entrer dans l’Union européenne ont été arrêtées sur le territoire ukrainien. Ils sont tous suspectés d’appartenir à des organisations islamistes terroristes”, affirme Yuri Tandit, du SBU.

Excluant la piste islamiste, les enquêteurs se demandent s’il avait l’intention de commettre des attentats ou de revendre ces armes.

“A travers cette opération, les services de sécurité ukrainiens et les autorités ukrainiennes en général montrent à l’Union européenne qu’elle peut compter sur elles quand il s’agit de sécurité. Bien sûr, elles le font aussi dans le cadre des négociations qui concernent le conflit dans le Donbass”, souligne Sergio Cantone, notre correspondant à Kiev.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Quid de la sécurité en France à l'aune de l'Euro2016 ?

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron se rend dans l'archipel français

Nouvelle-Calédonie : un sixième homme est mort dans des affrontements