Un homme juif poignardé par un déséquilibré à Strasbourg

Un homme juif poignardé par un déséquilibré à Strasbourg
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un sexagénaire qui portait la kippa a été blessé vendredi dans une rue de Strasbourg par un homme qui avait déjà commis une agression antisémite similaire six ans plus tôt, et a été interpellé dans la

PUBLICITÉ

Un sexagénaire qui portait la kippa a été blessé vendredi dans une rue de Strasbourg par un homme qui avait déjà commis une agression antisémite similaire six ans plus tôt, et a été interpellé dans la foulée.
L’agresseur présumé, un homme d’une quarantaine d’années avec des antécédents psychiatriques selon une source policière, a crié “Allah Akbar” en blessant sa victime à l’abdomen, selon plusieurs témoignages recueillis par l’AFP.
La victime a été agressée peu avant midi à la sortie de son domicile, situé en plein quartier juif, à 500 mètres à vol d’oiseau de la grande synagogue de Strasbourg, ont précisé plusieurs témoins à l’AFP.
Selon le grand rabbin de Strasbourg, René Gutman, ce même homme avait déjà agressé une personne de confession juive dans le centre de Strasbourg, en 2010, dans des circonstances similaires. Une information confirmée à l’AFP par une source proche du dossier.
En 2010, il s’en était pris à un quadragénaire qui portait lui aussi une kippa, passé à tabac à l’aide d’une barre de fer et blessé à l’arme blanche.
Le parquet de Strasbourg avait à l‘époque décrit l’agresseur comme un homme souffrant de troubles psychiatriques, “qui pense qu’il fait l’objet d’un complot des juifs” auxquels il attribue “tous les malheurs qui ont pu lui arriver dans la vie”.
Ces deux agressions sont “le fait d’une même personne, cela ne reflète pas du tout le climat qui règne à Strasbourg” où vit une importante communauté juive, a souligné le grand rabbin de Strasbourg.
M. Gutman a demandé “que des mesures soient prises: si cette personne peut ressortir en ville et, dès qu’il voit une personne en kippa, l’agresser au couteau, cela pose problème”.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Assassinat de Samuel Paty : prison avec sursis et prison aménageable pour les six collégiens

Une nouvelle nef, des vitraux contemporains et un musée : ce qui va changer à Notre-Dame de Paris

Jeux olympiques à Paris : la sécurité en question suite à l'attentat près de la Tour Eiffel