DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Cisjordanie : évacuation sous tension de la colonie d'Amona

Cisjordanie : évacuation sous tension de la colonie d'Amona
Taille du texte Aa Aa

Vive tension près de Ramallah en Cisjordanie, où la police israélienne a commencé ce mercredi l‘évacuation de la colonie juive d’Amona, ordonnée par la Cour suprême d’Israël.

L’opération a donné lieu à des incidents mineurs. Des jeunes, venus semble-t-il d’autres colonies, ont tenté d’empêcher la progression des forces de l’ordre. “Pensez à vos frères. Ne faites pas ça”, crie une femme en s’adressant aux policiers.

Au cœur d’une bataille politico-juridique depuis des années, la colonie d’Amona avait été construite dans les années 1990 sur des terres privées appartenant à des Palestiniens. Elle a donc été jugée illégale par la justice israélienne.

Un déchirement pour les familles, qui ont tenté de résister pacifiquement à leur évacuation : “Aucun de nous ne s’attaquera à la police, personne ne poussera. Et je demande aux policiers de ne pas avoir recours à la violence. Vous allez devoir me déraciner de ma maison, car ceci est ma maison”, dit une mère.

Environ 300 personnes vivaient à Amona. Selon l’ONG “La paix maintenant”, il y aurait près de cent colonies illégales, comme celle-ci, disséminées en Cisjordanie.

Parallèlement à cette évacuation, le gouvernement israélien a annoncé la construction de nouveaux logements dans les territoires occupés.

Avec AFP

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.