La tombe du général De Gaulle vandalisée

La tombe du général De Gaulle vandalisée
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
PUBLICITÉ

La tombe du général De Gaulle sans sa croix religieuse. Résultat d’un acte de vandalisme samedi après-midi dans le cimétière de Colombey-les-deux-Eglises, ce village de la Haute-Marne où l’ancien chef de l’Etat possédait une propriété. Un individu est monté sur la croix et l’a brisée à coup de pieds. Une caméra de surveillance a tout filmé.
Habitants et visiteurs sont sous le coup de l‘émotion : “C’est terrible, ce n’est pas humain, c’est quelque chose d’atroce dit une femme (…) Cela m’attriste souligne un visiteur car le général de Gaulle c’est un rassembleur, ce n‘était pas autre chose. Lui ce qu’il voulait, c’est que tous les Français s’aiment bien.”

L’incident s’est produit lors de la journée nationale de la Résistance, dont De Gaulle a été le principal acteur et le héros. Mais l’acte est a priori sans motivation politique. Aucune revendication n’a été faite, et il n’y a aucune autre dégradation :

“ Il y a eu des témoins, il ne s’est pas caché, c’est une personne qui l’a fait vraiment comme ça. On pense plutôt à un déséquilibré” souligne Michel Deramond ajoint au maire de Colombey-les-deux-Eglises.

Le suspect, “en short et t-shirt”, a ensuite quitté le cimetière sans commettre d’autre dégradation pour rejoindre sa voiture à l’extérieur, qui n’est “pas immatriculée dans un département de la grande région Est”. Là, selon plusieurs témoins, l’attendait une femme qui est également recherchée, a précisé dimanche le procureur de la République de Chaumont, Frédéric Nahon, lors d’une conférence de presse.
D’après M. Nahon, quelques minutes avant son méfait, l’individu avait tenté de voler “quelques bonbons et un drapeau français” dans un magasin proche du cimetière. Mais il avait dû tout reposer parce que la gérante l’avait remarqué. Recherché pour “dégradation aggravée”, “violation de sépulture” et “tentative de vol”, l’homme encourt jusqu‘à 5 ans de prison.

Tombe du Général de Gaulle vandalisée : deux individus recherchés >> https://t.co/RC2rwXfQiBpic.twitter.com/70PXKw540J

— Valeurs actuelles ن (@Valeurs) 28 mai 2017

Cet événement a été vivement condamné par la classe politique.Samedi soir, le président Emmanuel Macron avait fait part de son “émotion” après cet “acte de vandalisme” et adressé à la famille “ses sincères pensées”.
“Un acte de vandalisme commis sur la tombe du général de Gaulle, c’est un acte contre la France”, a réagi le Premier ministre Edouard Philippe.

Tristesse et consternation. Un acte de vandalisme commis sur la tombe du général De Gaulle, c’est un acte contre la France.

— Edouard Philippe (@EPhilippePM) 27 mai 2017

La croix sera réinstallée très rapidement, “avant la fin de semaine prochaine”. Le cimetière a rouvert dimanche matin.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Elections européennes : les Républicains font campagne sur l'immigration à Menton

Paris se débarrasse-t-elle de ses migrants en vue des JO ?

Disparition du petit Emile : les ossements de l’enfant ont été retrouvés