DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Adieu Jean d'Ormesson, "prince des Lettres"

Vous lisez:

Adieu Jean d'Ormesson, "prince des Lettres"

Adieu Jean d'Ormesson, "prince des Lettres"
Taille du texte Aa Aa

La classe politique dans son ensemble rend un hommage vibrant à Jean d'Ormesson décédé à l'âge de 92 ans.

Au sommet de l'Etat, Emmanuel Macron salue "le meilleur de l'esprit français, un mélange unique d'intelligence, d'élégance et de malice, un prince des lettres sachant ne jamais se prendre au sérieux".

L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy était l'un de ses amis. Il a publié sur twitter la lettre qu'il a transmise à sa femme et à sa fille.

Jean-Luc Mélenchon a rappelé qu'il n'était pas d'accord avec les idées de l'écrivain de droite, mais "on va s'ennuyer", a-t-il lancé. Car celui que l'on surnommait "Jean d'O" apparaissait régulièrement dans les médias où il affichait toujours une même bonne humeur, un certain recul sur les choses qu'il prenait avec humour.

"C'est une chance j'ai un tempérament heureux", aimait dire celui lui qui avait érigé la gaieté en principe de vie.

De grands noms de la culture et des médias ont salué son talent. Pour Anne Sinclair "il était plus qu'un écrivain, il était un personnage exquis pour lequel la légèreté apparente était une élégance".

Un grand séducteur qui aura su plaire à plusieurs générations.

L'un des plus grands écrivains populaires français et dont la sagesse l'avait conduit à dire : "J'ai extraordinairement aimé la vie et je crois que je ne détesterai pas mourir".