La Jordanie et la Turquie mettent en garde Donald Trump

La Jordanie et la Turquie mettent en garde Donald Trump
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a averti que la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël par Washington "ferait le jeu des groupes terroristes", à l'issue d'un entretien à Ankara avec le roi Abdallah II de Jordanie.

PUBLICITÉ

Quelques heures avant l’annonce attendue de Donald Trump, qui pourrait reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, le roi Abdallah II de Jordanie a rencontré le président turc Recep Tayyip Erdogan à Ankara. Les deux hommes ont une nouvelle fois mis en garde le président américain.

"Tout faux pas de ce genre peut provoquer l'indignation dans le monde musulman, dynamiter le chemin vers la paix et déclencher de nouvelles tensions et de nouveaux affrontements. Il faut se garder de prendre toute mesure qui viserait à modifier le statut légal de Jérusalem confirmé à plusieurs reprises par les Nations unies", a dit le président turc.

Le roi de Jordanie, dont le pays est le gardien des lieux saints musulmans à Jérusalem, a de son côté adressé un appel au monde entier.

"Il n'y a pas d'alternative à la solution à deux États et Jérusalem est la clé de tout accord de paix. Jérusalem est cruciale pour la stabilité de toute la région", a insisté Abdallah II de Jordanie.

Sources additionnelles • AFP - A¨P - REUTERS

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Plus de football en Turquie jusqu'à nouvel ordre

Frappes aériennes turques après l’attentat-suicide revendiqué par le PKK

Recep Tayyip Erdogan a prêté serment, pour la troisième fois à la tête de la Turquie