DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Judo : les Géorgiens à la fête au Masters

Vous lisez:

Judo : les Géorgiens à la fête au Masters

Judo : les Géorgiens à la fête au Masters
Taille du texte Aa Aa

Lors du deuxième jour du Masters de Judo de Saint Pétersbourg, notre homme du jour a été le Géorgien Guram Tushishvili, champion d’Europe en titre toutes catégories.

Face au numéro 1 mondial David Moura, Tushishvili a fait parler sa puissance. Le Brésilien se retrouve sur le dos et encaisse un ippon logique.

En l’absence de Teddy Riner, Tushishvili a prouvé qu’il était bien le meilleur des meilleurs, pour le grand plaisir des Georgiens venus nombreux assister au spectacle dans le palais des sports Ioubileïny.

C’est clair, trois médaille d’or c’est un très bon résultat pour nous. Je voudrais remercier le public, nos supporter et amis. Que peut-on dire ? A la fin de l’année on était en forme mais on n’a pas gagné d’or aux Mondiaux. Heureusement, on a réalisé de bons résultats, ici. Trois médailles d’or, c’est vraiment fantastique pour nous“, s’est réjoui Guram Tushishvili.

La Brésilienne Maria Portela est notre femme du jour, elle est la gagnante surprise dans la catégorie des moins de 70 kg, après une projection sur la Croate Barbara Matic pour waza-ari, elle marque ippon au sol. Du pur bonheur pour la judokate sud-américaine, qui s’est vu remettre sa médaille des mains de l’acteur oscarisé Adrien Brody.

La Coréenne Kim Minjeong a remporté la compétition chez les -78kg, en battant en finale la championne olympique 2012 cubaine Ortiz. Cela fait donc au moins une médaille pour la Corée.

Viktor Huszár, vicé président de la fédération internationale de Teqball, a remis sa médaille à Marhinde Verkerk des Pays-Bas, qui a dominé le tableau des moins de 78kg en battant Madeleine Malonga en finale.

Une pression immense était sur les épaules du champion olympique des -81kg, Khasan Khalmurzaev. Son compatriote russe Aslan Lappinagov était son adversaire en finale pour une médaille d’or garantie au public local. Les fans de Khalmurzaev n’ont pas regretté d’avoir fait le voyage. Ce sont eux qui ont crié le plus fort au moment du Ko uchi gari pour waza-ari qui lui a offert le sacre.

Le reste de la journée a été Géorgien. Chez les -90kg, Beka Gviniashvili a remporté sa première médaille d’or sur le circuit mondial de Judo IJF depuis le mois de février. Il a battu en finale l’ancien Champion du monde Gwak Donghan.

Vice-Champion du monde en titre dans la catégorie moins de 100kg, Varlam Liparteliani a garanti une troisième médaille d’or synonyme d’exploit à son pays, la Géorgie. Liparteliani marque un waza-ari en finale face au numéro un mondial néerlandais Michael Korrel. Assez pour empocher la victoire.

Et Une fois que le président de la fédération hongroise de judo a remis sa médaille d’or à Liparteliani, ce dernier a pu se dresser droit en homme fier, pendant que retentissait son hymne.

On termine avec notre prise du jour, dans la catégorie des moins de 100kg. Le Hongrois Miklos Cirjenics repart avec la médaille de bronze grâce à ce superbe ippon contre le Portugais Jorge Fonseca.