EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Le Congrès américain adopte la baisse des impôts promise par Trump

Le Congrès américain adopte la baisse des impôts promise par Trump
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président des Etats-Unis tient la première grande réforme de son mandat.

PUBLICITÉ

La grande réforme fiscale promise par Donald Trump pendant sa campagne est enfin adoptée.

C'est la plus grande baisse d'impôts depuis 31 ans, et la première réforme majeure de son mandat, onze mois après son accession au pouvoir.

Dans une mise en scène soigneusement travaillée, Donald Trump savoure sa victoire. Pas de véritable discours, mais un ton direct qu'il affectionne.

"Nous avons battu tous les records. Je dis toujours que c'est la plus énorme baisse d'impôts de l'histoire de notre pays, et la plus grande réforme. C'est vraiment quelque chose de spécial. Nous pouvons enfin dire avec conviction que nous rendons sa grandeur à l'Amérique", a-t-il déclaré.

Pour les démocrates, cette refonte fiscale est un cadeau de Noël pour les entreprises et les plus fortunés, y compris pour le président milliardaire.

"Cette réforme convient très bien au président, elle convient à la majeure partie du cabinet, à une grande partie de ses donateurs. Oui, le président fait partie des 1 % les plus riches. Et la réforme vise à favoriser les 1% les plus riches. Donc le président fait partie intégrante du problème", a déclaré Charles Schumer, le leader des démocrates au Sénat.

Le président espère faire de cette victoire politique un argument électoral aux législatives de novembre 2018, même si deux tiers des Américains sont d'avis que les baisses d'impôts profiteront plus aux riches qu'à la classe moyenne

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Affaire Stormy Daniels : Donald Trump reconnu coupable de toutes les accusations

Procès de Donald Trump : Robert de Niro fait parler de lui à l'occasion de la fin des plaidoiries

Mike Pence : "Je crois que l'Amérique est le leader du monde libre"