EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Un rhinocéros sauvé par Tinder?

Un rhinocéros sauvé par Tinder?
Tous droits réservés 
Par Laurence Alexandrowicz
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le dernier Rhinocéros blanc du Nord vit au Kenya. S'il meurt, l'espèce disparait. Son inscription sur Tinder a permis de lever des fonds pour organiser une fécondation in vitro.

PUBLICITÉ

Sudan est le célibataire le plus convoité du monde. Ce rhinocéros de 44 ans est le dernier de son espèce. Il vit avec les deux dernières femelles Rhinocéros blanc du Nord, dans un parc au Kenya.

Sa vie est si précieuse, qu'il bénéficie d'une garde rapprochée, 24h/24. S'il meurt, l'espèce disparait à jamais. Mais pour se reproduire, Soudan a besoin d'un peu d'aide.

 "Sudan a un problème à la patte arrière. Les articulations sont fragiles et il ne peut pas monter une femelle", explique Zacharia Mutai, son soigneur au parc Ol Pejeta Conservancy.

Une seule solution, la fécondation in vitro. Pour la financer, et faire le buzz, le parc a inscrit Sudan sur l'appli de rencontre Tinder : le profil de ce beau mâle de plus de 2 tonnes a rapporté 70 000 euros. les vétérinaires doivent désormais se lancer dans une opération délicate :

"Le problème c'est que la fécondation in vitro n'a jamais été faite sur des rhinocéros, explique la responsable du parc Elodie Sampere, c'est un processus compliqué et aussi dangereux, pas pour le mâle bien sûr, mais pour les femelles parce qu'on doit extraire les ovules, un moment où elles peuvent mourir."

  Les femelles Fatu et Najin seront peut-être maman un jour, et le parc espère qu'elles auront 10 petits, un nombre rassurant pour sauver l'espèce de l'extinction.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Tinder permet désormais aux amis et à la famille d'un utilisateur de lui conseiller des rencontres

No comment : un championnat mondial de course d'escargot en Angleterre

No Comment : un éléphant, ça trompe énormément - les rares éléphanteaux jumeaux en Thaïlande !