DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Et si on allait faire la fête avec nos voisins ce soir ?

Vous lisez:

Et si on allait faire la fête avec nos voisins ce soir ?

Et si on allait faire la fête avec nos voisins ce soir ?
Taille du texte Aa Aa

Salut, je suis Stéphane du troisième, et toi t’es à quel étage ?” Ce soir, vous risquez effectivement de vous faire aborder par l’un de vos voisins, un verre (en plastique) de rosé à la main. Mais pourquoi donc ? Ce 25 mai, c’est la fête des voisins pardi !

L’ambiance dans un immeuble peut-être pesante. Qui n’a pas croisé le regard noir de ses voisins dans les escaliers ou l'ascenseur après avoir organisé une petite soirée improvisée ou après une nuit ponctuée par les pleurs de votre enfant résonnant du rez-de-chaussée au dernier étage ? Hop, ce soir on oublie tout, tabula rasa !

Et à l’occasion de cette 19e édition de la fête des voisins, de très nombreux événements sont organisés un peu partout en France. Mais la porte est surtout laissée grande ouverte à la spontanéité, avec toujours le même principe : chacun apporte une bouteille, de quoi grignoter, pour passer un moment agréable, tous ensemble, dans la cour de l'immeuble ou dans un appartement.

L’origine de ce rendez-vous remonte à 1999. L’initiative revient à Atanase Périfan, un habitant du XVIIe arrondissement de Paris qui avait été profondément ému par le décès dans son immeuble d’une personne âgée dans l’anonymat le plus total. Son corps avait été en effet découvert plus de quatre mois plus tard.

Depuis sa première édition, qui avait réuni plus de 10 000 personnes uniquement dans la capitale française, cette fête a pris véritablement de l'ampleur. Aujourd'hui, ce sont plus de neuf millions de personnes dans tout l'Hexagone qui vont partager un moment de convivialité.

La fête des voisins a même depuis 2004 sa déclinaison internationale “European neighbours' day”, à laquelle plus de 30 millions de personnes participent dans une cinquantaine de pays.

Bon alors, vous reprenez un verre de rosé ?”