DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'impact de la guerre à la Tate Modern

Vous lisez:

L'impact de la guerre à la Tate Modern

L'impact de la guerre à la Tate Modern
Taille du texte Aa Aa

À l'occasion du centième anniversaire de la fin de la Première guerre mondiale, la Tate dévoile son exposition sur l'art européen au lendemain du conflit.

Les œuvres accrochées dans la célèbre galerie de Londres sont pour la plupart signées de vétérans de la guerre dont l'expérience du conflit est indissociable de la création.

Emma Chambers, commissaire de l'exposition : "Une des conséquences de la Première guerre mondiale sur les artistes a été de les faire réfléchir sur le thème du système de corruption au sein du monde politique, un système qui a conduit à la guerre. Les artistes veulent redessiner les relations sociales de l'après-guerre. Le Dada comme le Surréalisme rejettent les les vieilles valeurs bourgeoises et rationnelles."

La "Journée grise" de l'allemand George Grosz, peinte dans le Berlin de l'après-guerre, raille ainsi le décalage entre l'administration et les rapatriés.

L'exposition s'intitule Aftermath, les conséquences, et c'est jusqu'au 23 septembre.

Plus de Cult