DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La coalition allemande fragilisée par la crise migratoire

Vous lisez:

La coalition allemande fragilisée par la crise migratoire

La coalition allemande fragilisée par la crise migratoire
@ Copyright :
REUTERS/Michele Tantussi
Taille du texte Aa Aa

La coalition allemande est durement fragilisée par la crise migratoire. Angela Merkel et Horst Seehofer s'affrontent ouvertement sur le sort des demandeurs d'asile.

Si le ministre de l'Intérieur plaide pour un contrôle des frontières allemandes, en laissant les pays voisins gérer la situation, la chancelière préférerait trouver une solution commune aux pays de l'Union. Malgré un certain flou juridique, le droit européen donne plutôt raison à la dirigeante conservatrice.

D'après le règlement de Dublin, et les textes européens, les demandeurs d'asile ne peuvent être renvoyés que vers le pays dans lequel ils ont été enregistrés pour la première fois, c'est-à-dire l'Italie ou la Grèce. Dans ce contexte politique, le sommet européen prévu dans deux semaines s'annonce encore plus compliqué que prévu.

"Nous nous sommes toujours heurtés au problème [d'un comportement du type ] : "on empêche les gens de venir en Europe, mais on ne les voit pas mourir en Méditerranée", estime Christopher Dickey, analyste. "Et les gens ont continué à venir et à mourir. C'est une situation extrêmement difficile. L'Italie et la France sont divisées, vous avez maintenant l'Espagne qui joue un rôle différent, aujourd'hui, parce qu'elle a un nouveau gouvernement. La Pologne et la Hongrie ne veulent pas du tout de migrants dans leur pays, et sont totalement hostiles aux pays qui prônent une responsabilité partagée dans toute l'Union européenne".

L'an dernier, au moins 5 300 personnes ont trouvé la mort sur les routes de l'exil, dont la moitié en essayent de traverser la Méditerranée, selon l’Organisation internationale pour les migrations, sans compter les naufrages sans témoins.