DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une première chirurgicale à Bamako : Fanta, la petite malienne opérée à coeur ouvert

Vous lisez:

Une première chirurgicale à Bamako : Fanta, la petite malienne opérée à coeur ouvert

Une première chirurgicale à Bamako : Fanta, la petite malienne opérée à coeur ouvert
Taille du texte Aa Aa

Une fillette de six ans atteinte d'une malformation cardiaque a été opérée à coeur ouvert avec succès à Bamako, une première au Mali. Jusqu'ici ce type d'opérations nécessitait une évacuation à l'étranger.

La petite fille, prénommée Fanta, a donc été opérée par une équipe franco-malienne au centre André-Festoc, nouvelle unité de soins pédiatriques ouverte par la Fondation la Chaîne de l'espoir au sein du centre hospitalier mère-enfant "Le Luxembourg" dans la capitale.

Avant son opération, la petite Fanta Diarra expliquait : "Je suis très contente de pouvoir être opérée, je serai comme mes autres camarades, je vais pouvoir travailler, me marier."

C'est le professeur Olivier Baron, du CHU de Nantes dans l'ouest de la France, assisté par le jeune chirurgien malien Baba Ibrahima Diarra qui ont opéré la petite fille pour le plus grand soulagement de sa famille qui n'a donc pas été obligée de la laisser partir seule à l'étranger.

Une cinquantaine d'enfants devraient être opérés dans ce nouveau centre d'ici à fin décembre.

Docteur Baba Ibrahima Diarra, chirurgien thoracique et cardio-vasculaire :

"C'est une chirurgie nouvelle au Mali. Du personnel médical au personnel para-médical, on a tous besoin d'être accompagné dans un premier temps. L'objectif final c'est d'être autonome, avec le temps d'être totalement autonome."

Pr. Alain Deloche, chirurgien cardiaque, fondateur de La Chaîne de l'espoir :

"Pour nous c'est un grand jour, c'est le premier coeur ouvert, mais derrière ce premier coeur ouvert, il y a des centaines et des centaines d'enfants qui attendent, donc on sait très bien que rien ne s'arrêtera et donc nous sommes entrés dans la deuxième phase qui est l'activité, la formation des équipes maliennes. Et je vois bien dans le regard des jeunes chirurgiens maliens quelque chose qui ressemble à de la fierté."

La petite Fanta faisait partie des 2 500 enfants atteints d'une affection cardiaque en attente d'une opération au Mali.