DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les mystères de la Vallée de Torysh

Vous lisez :

Les mystères de la Vallée de Torysh

Les mystères de la Vallée de Torysh
Taille du texte Aa Aa

Un peu plus de 150 kilomètres séparent Aktau, la plus grande ville de la mer Caspienne, de Shetpe le village le plus proche de la Vallée de Torysh.

La route reliant ces deux points date de l’époque soviétique et les ornières creusées dans l’asphalte sont innombrables sur les 100 premiers kilomètres. Il est rare d’y croiser d’autres voyageurs: très peu de véhicules, de nombreux chevaux et quelques chameaux. À un arrêt de bus isolé, vous aurez peut-être la chance de trouver une femme qui vend du lait de chamelle, un délice à en croire les Kazakhs.

Au terme de ce parcours, la Vallée de Torysh parsemée de pierres rondes de dimensions variées : certaines de ces sphères tiennent dans la main quand d’autres atteignent 3 mètres de diamètre. Aucune étude ne prouve par quel processus ces sphères se sont formées, ni de quand elles datent exactement. L’explication la plus vraisemblable serait qu’elle proviennent de la concrétion autour d’une petite roche problablement volcanique.

Comme elles sont friables, on les dissèque facilement. Au centre, des restes de fossiles et de coquillages sont à admirer.

Plus de Adventures