DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Russie au cœur du sommet de l'OTAN

La Russie au cœur du sommet de l'OTAN
Taille du texte Aa Aa

Brian Carter, correspondant d'Euronews à Bruxelles, nous livre son analyse sur les enjeux de ce sommet. "La réunion des ministres de la Défense a traité de nombreux problèmes: le budget, les exercices militaires, les relations avec la Géorgie. Mais deux thématiques ont dominé les discussions, la cyber sécurité et les missiles de moyenne portée. Les récentes attaques au Royaume-Uni et aux Pays-Bas, dont la Russie a été accusée, ont amélioré la perception qu'a l'OTAN de la menace cyber. Les 29 membres de l'alliance ont dit rester solidaires face à ces agissements et ont demandé à Moscou de changer de comportement. Le secrétaire général de l'OTAN a déclaré que l'organisation continuerait à réagir à ces attaques, en y mettant un coup d'arrêt et en exposant la Russie au cas par cas. Mais il reste peu clair à quel point l'attaque doit être sérieuse avant que l'alliance décide de répondre de manière collective.

En ce qui concerne les missiles à moyenne portée, les Etats-Unis et ses alliés accusent la Russie de violer un traité datant de 1987 interdisant les missiles à moyenne portée et d'autres types d'armes. La Russie dément tout comportement illégal, mais Jim Matthis, le Secrétaire d'Etat américain à la défense , a eu des mots très durs, expliquant que si la Russie ne changeait pas de comportement, cela remettrait en cause les options diplomatiques et défensives des Etats-Unis, allant jusqu'à écraser les capacités militaires de Moscou. En d'autres termes, cela pourrait signifier une nouvelle course à l'armement."