Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

La Russie au cœur du sommet de l'OTAN

La Russie au cœur du sommet de l'OTAN
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Brian Carter, correspondant d'Euronews à Bruxelles, nous livre son analyse sur les enjeux de ce sommet. "La réunion des ministres de la Défense a traité de nombreux problèmes: le budget, les exercices militaires, les relations avec la Géorgie. Mais deux thématiques ont dominé les discussions, la cyber sécurité et les missiles de moyenne portée. Les récentes attaques au Royaume-Uni et aux Pays-Bas, dont la Russie a été accusée, ont amélioré la perception qu'a l'OTAN de la menace cyber. Les 29 membres de l'alliance ont dit rester solidaires face à ces agissements et ont demandé à Moscou de changer de comportement. Le secrétaire général de l'OTAN a déclaré que l'organisation continuerait à réagir à ces attaques, en y mettant un coup d'arrêt et en exposant la Russie au cas par cas. Mais il reste peu clair à quel point l'attaque doit être sérieuse avant que l'alliance décide de répondre de manière collective.

En ce qui concerne les missiles à moyenne portée, les Etats-Unis et ses alliés accusent la Russie de violer un traité datant de 1987 interdisant les missiles à moyenne portée et d'autres types d'armes. La Russie dément tout comportement illégal, mais Jim Matthis, le Secrétaire d'Etat américain à la défense , a eu des mots très durs, expliquant que si la Russie ne changeait pas de comportement, cela remettrait en cause les options diplomatiques et défensives des Etats-Unis, allant jusqu'à écraser les capacités militaires de Moscou. En d'autres termes, cela pourrait signifier une nouvelle course à l'armement."