DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Brexit : Encore trois points d'achoppement

Brexit : Encore trois points d'achoppement
Taille du texte Aa Aa

"Tout cela a un sens, pour Bruxelles mais pour Paris ou Berlin aussi. La raison de tous ces efforts concertés afin d'éviter un scenario ou aucun accord ne serait trouvé, une situation de Hard Brexit, ce qualificatif dont on a tant parlé. Il y a donc trois points importants que regardent les capitales européennes.

Tout d'abord, le calendrier. On disait que tout serait terminé fin octobre, pour le sommet de l'Union, cela n'arrivera pas c'est maintenant une certitude. Il existe d'autres possibilités, on parle d'un extra-sommet en novembre ou cela pourrait même être repoussé sur décembre. Ensuite, il y a cette question de filet de sécurité en Irlande du Nord, à la frontière irlandaise qui a été un vrai point d'achoppement ces dernières années, tout au long du processus de négociations et qui reste un élément clé des discussions en cours. Mais on sous-entends que Bruxelles serait prêt à trouver un compromis. Les dernières technologies pourrait être utilisée, ce pourrait être un compromis pour les dirigeants européens, pour montrer leur soutien à Theresa May, qui repose sur les politiques nord-irlandais pour obtenir la majorité au parlement. Enfin, troisièmement, il s'agit de la sémantique de ce traité de retrait parce qu'automatiquement toutes les conclusions amènent au départ de la Grande-Bretagne de l'Union Européenne. Il ne s'agit pas des relations futures. Il se dit que sur ces futures relations, le texte resterait assez vague pour pouvoir passer le parlement de Westminster. Alors dire qu'il y a une atmosphére propice au compromis, ici à Bruxelles ? Pas pour le moment puisqu'il faudra des semaines, des mois pour régler tout cela."