Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Theresa May et le discours de tous les dangers

Theresa May et le discours de tous les dangers
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

"Theresa May débute son discours dans le hall principal d'ici 35 minutes. Mais auparavant, des nouvelles importantes, James Duddridge, député conservateur, a adressé une lettre de non-confiance au comité 1922 qui gère le parti conservateur, disant qu'il n'a pas rencontré un seul député qui pense que le Premier ministre pouvait les représenter dans une autre élection. Si 48 lettres demandant un vote sur la confiance arrivaient au comité, cela voudrait dire qu'il y a une contestation de leadership. Theresa May ne pouvait pas recevoir pire accueil avant son discours et on s'attend à être inondé de ce type de lettres suivant le discours de Theresa May. Nous pensons que nous sommes proches d'atteindre ce seuil de 48 lettres, Theresa May va donc venir dans ce hall pour le discours politique de sa vie, il s'appelle "Opportunité entre nos mains", c'est le message qui va être mis en avant. Elle va dire qu'elle croit passionnément que les beaux jours pour la Grande-Bretagne sont devant le pays et que le futur est plein de promesses. Elle va faire plusieurs annonces. Elle en a déjà fait une hier à propos de l'immigration, elle va également annoncer que la taxe sur les carburants sera gelée pour la neuvième année consécutive. On pensait que cela serait intégré dans le budget mais ils ont dû l'avancer pour essayer de combler le vide laissé par la politique d'immigration. Elle va également appeler son parti à favoriser le patriotisme plutôt que le nationalisme, un parti qui croit aux affaires mais n'a pas peur de demander des comptes aux entreprises. Il semble qu'elle réponde ici à Jeremy Corbyn et ses propos sur le capitalisme et el marché libre. Elle va vouloir s'opposer à Jeremy Corbyn dans son discours car les gens ici ont été marqué par ce qui s'est passé à Liverpool la semaine dernière lors de la réunion du parti travailliste. Un parti qui se dit prêt à gouverner et ils n'aiment pas ce qui est vendu au public. On ne doit pas oublier que Theresa May espère aussi pouvoir finir son discours alors que l'année dernière son slogan s'est décollé sur scène, elle a perdu sa voix et un humoriste est venu lui remettre un formulaire de démission de la part de Boris Johnson."