DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Il y a un an, la journaliste Daphne Caruana était assassinée

Vous lisez :

Il y a un an, la journaliste Daphne Caruana était assassinée

Il y a un an, la journaliste Daphne Caruana était assassinée
Taille du texte Aa Aa

Il y a un an, la journaliste maltaise Daphné Caruana Galizia était tuée ici dans l'explosion de sa voiture piégée. Un lieu qui depuis son assassinat est devenu un sanctuaire pour sa mémoire. Cette femme s'y rend régulièrement pour déposer des fleurs et réclamer justice. Ce blogueur, ami et ancien confrère de la journaliste d'investigation continue le combat malgré les menaces et les insultes qu'il reçoit dans la rue en raison de son travail.

"La démocratie est en panne ici, l’état de droit ne prévaut pas, les institutions sont totalement cooptées et elles appartiennent au gouvernement, et le gouvernement est aux mains de gens qui n’ont que le pouvoir et le profit en tête,” estime Manuel Delia, blogger et journaliste.

Daphné Caruana Galizia enquêtait sur tous les sujets qui fâchent, notamment au plus haut niveau de l'Etat. 3 suspects sont en prison et leur procès devrait bientôt commencer mais les commanditaires du meurtre courent toujours. L’enquête sur sa mort aurait révélé des liens entre l’un des suspects et le ministre maltais de l’économie, qui nie toute implication. Aucun réaction du gouvernement de Joseph Muscat. L’opposition a décidé de monter au créneau.

"Nous n’avons pas juste perdu Daphne, nous avons perdu une journaliste d’investigation, nous avons perdu une voix qui était tellement importante pour notre démocratie," juge Simon Busuttil, ex-leader de l’opposition.

La famille de la journaliste demande l’ouverture d’une enquête indépendante mais le gouvernement maltais n’a toujours pas acceptée à ce jour. Daphne Caruana Galizia, avait 53 ans. Elle était mère de trois enfants.