DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Boxe: Usyk met Bellew KO et conserve ses quatre ceintures

Vous lisez :

Boxe: Usyk met Bellew KO et conserve ses quatre ceintures

Boxe: Usyk met Bellew KO et conserve ses quatre ceintures
Taille du texte Aa Aa

L'Ukrainien Oleksandr Usyk a conservé ses ceintures mondiales WBC, WBA, IBF et WBO des poids lourds-légers, samedi à Manchester, en mettant KO le Britannique Tony Bellew au 8e round.

Bellew, détenteur du titre WBC des lourds-légers avant de l'abandonner pour monter chez les lourds, a éclaté en sanglots à l'issue de ce qui devrait être ses adieux aux rings.

gi

"C'est le boxeur le plus fort que j'ai combattu dans ma carrière, c'est un immense champion", a affirmé ce grand fan du club d'Everton.

Dans une Manchester Arena bouillante, Bellew a longtemps cru pouvoir créer la surprise face au premier boxeur à avoir unifié la catégorie.

Après un premier round entier d'observation, il a remporté le deuxième au cours duquel il a provoqué son adversaire, tant dans l'attitude que verbalement.

Le troisième est également revenu au boxeur anglais face au champion, qui semblait timoré.

On s'attendait avant le combat à ce que Bellew tente de placer son crochet gauche, souvent mortel dans le passé, face au jab d'Usyk, mais c'est avec des directs du droit qu'il mettait en difficulté l'Ukrainien.

Le favori du public mancunien continuait à essayer de faire disjoncter le natif de Simferopol dans le quatrième round mais encaissait pour la première fois plus qu'il ne recevait.

Les deux combattants ont ensuite proposé un 5e et 6e rounds extrêmement serrés dans un affrontement essentiellement tactique.

Usyk paraissait beaucoup moins mobile que lors de son triomphe face au Russe Murat Gassiev en juillet dernier.

A partir de la 7e reprise, sa garde en fausse patte a cependant fini par user Bellew et dans la 8e il l'a cueilli d'un direct du gauche dévastateur.

Bellew a terminé par terre, s'étalant de tout son long la tête dans les cordes, juste sous les yeux de son promoteur Eddie Hearn.

A 35 ans, il a concédé la 3e défaite de sa carrière, la première chez les lourds-légers (30 victoires et un nul) et devrait prendre une retraite bien méritée après avoir amassé plus d'une dizaine de millions d'euros.

Champion olympique à Londres en 2012, Usyk, quant à lui, demeure invaincu (16 victoires en 16 combats, dont 12 avant la limite).

Le boxeur de 31 ans pourrait désormais monter chez les lourds pour y affronter le Britannique Anthony Joshua, champion WBA, IBF et WBO.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.