Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Ben Zayed à Paris, une plainte contre lui

Ben Zayed à Paris, une plainte contre lui
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La France soigne ses relations avec les Emirats arabes unis. Alors qu'Emmanuel Macron déjeunait en tête en à tête ce mercredi avec le prince héritier d'Abou Dhabi, Mohammed ben Zayed, loin des caméras... le ministre des affaires étrangères français Jean Yves le Drian rencontrait, lui son homologue émiratis pour signer des accords de coopération entre les deux pays.

La visite de l'homme fort des Emirats intervient alors qu'il est visé en France par une plainte pour complicité d'actes de torture et de crimes de guerre au Yémen. Une plainte initiée par l'ONG Alliance internationale pour la défense des droits et des libertés dont l'avocat nous explique l'objectif.

Impunité...

"Il y a un premier objectif court terme, c'est de faire prendre conscience aux autorités françaises qu'on ne peut pas s'allier avec n'importe qui, et que sous prétexte de business, on ne peut pas tout accepter. Et puis il y a un autre objectif sur le long terme, qui là ne vise pas que Mohammed Zyaed, mais qui vise tous les dictateurs ou tous les massacreurs de la planète, c'est de dire attention, quand vous venez en France, le droit français et les juridictions françaises dans leur indépendance, peut juger ce que vous avez fait et c'est pas parce que vous tuez ou que vous massacrez à 10.000 km d'ici, que votre impunité sera accordée", a déclaré Joseph Breham, l'avocat de l'ONG Alliance internationale pour la défense des droits et des libertés.

Une guerre sanglante fait rage au Yémen depuis 2015 et le pays connaît la pire crise humanitaire au monde. Les forces gouvernementales appuyées par l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis affrontent les rebelles houthis. Emmanuel Macron pousse à des pourparlers de paix dans ce pays mais en même temps soignent les Emirats, l'un des principaux acheteurs de matériel militaire français et allié stratégique de Paris.