DERNIERE MINUTE

La France dans l'attente des réponses de son président

La France dans l'attente des réponses de son président
Tous droits réservés
REUTERS/Jean-Paul Pelissier
Taille du texte Aa Aa

C'est peut-être aujourd'hui, le jour le plus important du quinquennat d'Emmanuel Macron. En s'exprimant ce soir à 20h, le Président français doit convaincre les gilets jaunes qu'il les a écoutés, entendus et compris.

Les premières concessions faites la semaine dernière, comme l'annulation de la hausse des prix des carburants, le gel des tarifs du gaz et de l'électricité cet hiver, n'ont pas suffi. Et plus que des mesures en faveur du pouvoir d'achat, les gilets jaunes attendent aussi de l'exécutif un changement de politique, de méthode.

Ce qu'expliquait Jean-Yves Le Drian, chef de la diplomatie :

"Ce que je propose au président de la République, c'est qu'il parle de la mise en oeuvre d'un nouveau contrat social, de la préparation de ce que doit être le partage social au 21e siècle, l'État providence au 21e siècle."

Au fil des quatre semaines de mobilisation, le chef de l'État est lui-même devenu le catalyseur de cette colère populaire.

Ce matin, Emmanuel macron montre qu'il veut reprendre la main. Il reçoit les syndicats, organisations patronales, associations d'élus locaux, les présidents du sénat et de l'assemblée pour dialoguer et chercher une vois de sortie de crise.

Tournant ou coup d'épée dans l'eau ? L'adresse à la nation d'Emmanuel macron est attendue impatiemment.

Thierry Paul Valette, qui se présente comme l'un des coordinateurs du mouvement des gilets jaunes à Paris, explique :

"Si les mesures annoncées ne sont pas immédiates, il va y avoir une radicalisation du mouvement, ça va être de plus en plus dur, violent, et avec de la casse, et on va aller vers quelque chose d'insurrectionnel."

Nombreux sont ceux qui attendent une revalorisation du SMIC, un geste pour les retraités ou le retour de l'ISF.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.