DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Sérotonine" : le nouveau roman de Michel Houellebecq sort aujourd'hui

"Sérotonine" : le nouveau roman de Michel Houellebecq sort aujourd'hui
@ Copyright :
Silvina Frydlewsky
Taille du texte Aa Aa

Michel Houellebecq, "l'enfant terrible" des lettres françaises, est de retour sur les étals des libraires avec un nouveau roman, "Sérotonine" (éd. Flammarion), ouvrage sombre et poignant, qui semble avoir anticipé la révolte des "gilets jaunes".

L'écrivain français contemporain le plus lu à l'étranger a choisi, selon son éditeur, d'observer "une stricte diète médiatique". Mais son roman, d'ores et déjà assuré d'être un best-seller, constitue un événement de la rentrée littéraire d'hiver en France, où il sort vendredi, mais aussi en Europe, où les ventes vont démarrer la semaine prochaine.

Une star de la littérature européenne

Il sera difficile d'échapper à la déferlante. Flammarion a prévu un tirage exceptionnel de 320.000 exemplaires (le tirage moyen d'un roman en France se situe autour de 5.000 exemplaires). En Allemagne, où le livre sort lundi, son éditeur a prévu un tirage tout aussi exceptionnel pour un livre étranger de 80.000 exemplaires. En Espagne la première édition de l'ouvrage est de 25.000 exemplaires.

Outre-Rhin, Houellebecq est aussi un phénomène d’édition. 100 000 exemplaires de "Soumission"; son dernier roman, avait été vendu en Allemagne en trois jours, il y a 4 ans. Au final, 500 000 ouvrages avait finalement été achetés par les lecteurs, soit la 4ème meilleure vente en Allemagne en 2015.

Résonance avec l'actualité

Le dernier roman de Michel Houellebecq, "Soumission" donc, imaginait une France gouvernée par les islamistes. Il avait suscité une vive controverse. Ironie du sort, il était sorti le 7 janvier 2015, jour de l’attentat contre la rédaction de Charlie-Hebdo.

Dans Sérotonine, il reprend ses thèmes fétiches de la misère sexuelle et affective de l’homme occidental, sur fond cette fois de crise agricole.

“Niort, l’une des villes les plus laides qu’il m’ait été de donné de voir.”

Provocateur, le lauréat “Prix Goncourt” en 2010 pour "La carte et le territoire" passe à la sulfateuse certains acteurs et aspects de la société : la SNCF, le journal Libération, le tri des déchets,... Même Niort en prend pour son grade, "l’une des villes les plus laides qu’il m’ait été de donné de voir."

Pas rancunier, le maire de la préfecture des Deux-Sèvres (Nouvelle-Aquitaine), Jérôme Baloge, a préféré répondre par l’humour au coup de griffe adressé par l’auteur à sa ville. "Merci Michel Houellebecq et bienvenue à Niort !"