DERNIERE MINUTE

Santa Fe, Nouveau-Mexique : un melting pot à la sauce western

Santa Fe, Nouveau-Mexique : un melting pot à la sauce western
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Au cours de son périple musical aux Etats-Unis, le compositeur-interprète nord-irlandais Foy Vance a souvent fait étape dans des villes où il s'était déjà produit sur scène. Ce n'était pas le cas de Santa Fe au Nouveau-Mexique qui lui a laissé une forte impression.

Sur place, Foy Vance a eu l'impression de jouer dans son propre western. Aux côtés d'un accompagnateur équestre local qui est aussi cascadeur, Adam Joaquin Gonzalez, il n'était pas loin de se prendre pour un cow-boy solitaire en arpentant le désert et en contemplant les grands espaces autour de lui : "C'était comme remonter le temps, on n'avait pas de téléphone portable sur nous," dit-il.

Cette balade à cheval a été pour Foy Vance, le point culminant de sa visite : "Je ne m'inquiétais pas trop de monter à cheval, j'ai grandi en montant un cheval appelé Sultan à la manière irlandaise : sans selle et accroché à la crinière. Avec lui, je montais et descendais la rue. Mais là, l'expérience a été différente : j'ai ressenti le côté grisant de la vie de cow-boy," s'enthousiasme-t-il.

Melting-pot culturel

Même si c'est avec regret que Foy Vance a terminé sa randonnée à cheval, il a été tout autant frappé par le désert que par Santa Fe. Cette ville est l'une des plus anciennes des Etats-Unis et se situe à 2134 mètres au-dessus du niveau de la mer.

C'est un lieu de rencontre paisible pour des communautés très diverses : elle représente un foyer pour les populations mexicaine, amérindienne et blanche américaine, chacune ayant laissé des traces dans l'architecture et la culture locales. "C'est comme un décor de western spaghetti," estime le musicien nord-irlandais, "mais en même temps, Santa Fe est un petit 'pueblo' : c'est un magnifique mélange."

Nos immanquables à Santa Fe et au Nouveau-Mexique

Si Foy Vance a pu admirer la nature sauvage du désert aux alentours de Santa Fe, la ville elle-même propose de nombreuses activités qui valent le détour.

1. Santa Fe est un fief pour les Amérindiens et les communautés hispanophones et anglophones. Rien de mieux pour s'en rendre compte que le Musée des arts populaires internationaux qui expose la plus importante collection dédiée à ces formes artistiques au monde. Sa fondatrice Florence Dibell Bartlett (1881-1954) estimait que l'art populaire était un moyen d'apporter la preuve du lien qui unit tous les peuples. Ce principe est encore aujourd'hui, au cœur de la mission du musée.

2. Meow Wolf est selon Foy Vance, "difficile à décrire : c'est un petit musée où tout est fluorescent, avec des tonnes d'expositions totalement folles. J'ai fini en train de ramper dans un conduit," s'étonne-t-il encore. Créé par un collectif interdisciplinaire de près de 200 artistes, Meow Wolf propose au visiteur, des expériences immersives. Le lieu défend la bizarrerie et se veut comme nul autre.

3. Les passionnés d'art n'ont pas que des musées qui s'offrent à eux : ils peuvent se rendre dans le quartier artistique de Canyon Road qui compte plus de cent galeries, magasins et restaurants sur un kilomètre de constructions colorées en adobe. On peut découvrir l'art alors qu'il est encore en cours de création dans les ateliers de peintres et sculpteurs situés le long de cette rue. On peut aussi faire une pause et manger un morceau tant en profitant de l'animation des lieux.

4. Goûtez la cuisine du Nouveau-Mexique. Créé en 1948, The Pantry nourrit les habitants avec ses plats réconfortants depuis 70 ans. Le petit-déjeuner est à ne pas rater que vous le préfériez sucré (cakes au maïs bleu et à la cannelle) ou épicé (buenos días). Vous pouvez aussi vous rendre à The Shed où Foy Vance a savouré "la meilleure margarita au monde : même à 9h du matin, c'était délicieux," assure-t-il.

5. Si vous pensiez porter une robe de bal ou un costume trois pièces pour vous rendre à l'Opéra de Santa Fe, sachez que vous pouviez y aller en jeans car c'est le Far-West après tout ! Fondé en 1956 par le chef d'orchestre installé à New York John Crosby, les trois salles de l'opéra sont orientées à l'ouest. Ce qui offre au public, une toile de fond changeante au gré des couchers de soleil et des orages. La tradition veut que les spectateurs pique-niquent adossés aux voitures sur le parking de l'opéra avant d'aller assister au spectacle.

Notre bande-son de Santa Fe, Nouveau-Mexique

• "Santa Fe" d'Ottmar Liebert (1990) est l'un des morceaux de son album "Nouveau Flamenco" qui fusionne pop et flamenco traditionnel. Ottmar Liebert vit dans la capitale du Nouveau-Mexique depuis 1986.

• À l'époque où la musicienne country Eliza Gilkyson a sorti "Lights of Santa Fe" (2007), elle avait déjà déménagé depuis longtemps au Texas, mais la chanson évoque ce qu'elle a ressenti quand elle a habité pour la première fois sans ses parents : c'était au Nouveau-Mexique dans les années 1960.

• King Hummus et MC Tahina forment un duo d'humoristes qui a créé un groupe de Santa Fe : les Gluey Brothers. On vous conseille d'écouter "Pinon Lurker" (1998) issu de leur album "Luncheon Meat of the Giants".

• Le premier enregistrement commercial de l'innovant Santa Fe Opera était celui de l'opéra "The Mother of Us All" de Virgil Thomson et Gertrude Stein (1976) sous la direction musicale de Raymond Leppard.

• "East of the Full Moon" (2005) du musicien new age et habitant de longue date de Santa Fe Deuter.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.