DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pays-Bas : une architecture durable grâce aux imprimantes 3D

Pays-Bas : une architecture durable grâce aux imprimantes 3D
Taille du texte Aa Aa

Pour la start-up néerlandaise Aectual, l'avenir de l'architecture sera durable et écologique. Grâce aux imprimantes 3D, l'entreprise repousse les limites de la construction.

Des sols, des escaliers voire des bâtiments entiers, réalisés avec des imprimantes 3D ... Il ne s'agit pas de science fiction, mais de créations réelles, fabriquées par l'entreprise néerlandaise Aectual.

Soutenue par la Politique de cohésion de l'Union Européenne, cette start-up s'est spécialisée dansles solutions architecturales durables et recyclables.

Pour Hans Vermeulen, son PDG, l'impression 3D permet de "créer un design sur mesure à grande échelle."

Ce projet bénéficie d'un budget total de 860 000€, dont un peu plus de 300 000 ont été apportés par la Politique de Cohésion de l'UE.

Une imprimante 3D de Aectual

L'équipe est composée de 15 personnes venues des Pays-Bas mais aussi d'Italie, de Russie, de Bulgarie et des Etats-Unis.

Les objets sont créés grâce à trois énormes imprimantes 3D. Yelle Feringa est le chef de la robotique. Il supervise toutes les machines, qui tournent 24h/24h, sept jour sur sept.

"Ces robots proviennent en réalité d'une usine automobile, explique-t-il. Ils ont, je pense, 15 ou 20 ans. Ils ont été remis à niveau, ainsi que l'ordinateur qui les contrôle. Généralement, ce sont plutôt les programmeurs qui fatiguent, pas les robots. Donc si parfois ils ne marchent plus, c'est à cause de nous !"

Des sols écologiques et recyclables

En ce moment, l'équipe prépare une maison en 3D pour commémorer le centenaire du Bauhaus à Berlin. Précurseur du design contemporain, ce mouvement a eu un grand impact sur les arts appliquées.

Mais la spécialité d'Aectual, ce sont les sols fabriqués à partir de matériaux écologiques et recyclés.

Ester Wubben travaille pour la fondation Doen, qui soutient 270 ONG tournées vers le développement durable. Et c'est justement la dimension écologique des sols 3D qui a séduit Esther. Désormais, l'un de ces modèles orne la cantine des employés.

"Le secteur du bâtiment est responsable de 40% des émissions de CO2, déclare-t-elle. Avec les sols d'Aectual, il n'y a pas de déchet du tout. Et puis, dans l'antiquité, les Romains et les Grecs avaient des sols en pierre comme ça, et ils sont toujours là. Ce sont des sols qui durent très longtemps."

Entièrement recyclables, ces matériaux peuvent prendre toutes sortes de formes et de couleurs ... Une infinité de possibilité.

...