Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

La Belgique se penche sur une procédure accélérée pour le climat

Des militants écologistes à Bruxelles
Des militants écologistes à Bruxelles -
Tous droits réservés
REUTERS/Eric Vidal
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Ils campent depuis dimanche soir à quelques centaines de mètres du Parlement fédéral belge. Ces militants écologistes veulent pousser les élus à adopter avant les élections législatives du mois de mai une loi sur le climat. Pour ce faire il faut cependant amender la constitution. Pour la porte-parole de Greenpeace Belgique, Juliette Boulet, il n’y a pas de temps à perdre. "Il y a juste un secteur qui réagit beaucoup moins vite c'est le secteur politique, ce sont les partis politiques, or ils ont des outils essentiels pour inverser le cours des choses", insiste-t-elle.

Le Premier ministre libéral se dit favorable à une loi en urgence sur le climat. Toutefois obtenir une majorité semble loin d'être acquise. Pour l'eurodéputée socialiste, Maria Arena, la classe politique doit surtout sortir de ses schémas traditionnels. "Elle est obligée de changer de logiciel, on est dans une situation où les combats climatiques, les combats sociaux vont de pair. Ces inégalités, qui sont construites, sont dues aussi à une superpuissance du capital aujourd'hui et cette superpuissance du capital conduit à l'épuisement de la planète", précise-t-elle.

Les parlementaires doivent se prononcer ce mardi. Le projet de loi a été présenté en février dans la foulée des marches pour le climat qui mobilisent la jeunesse belge.