Football : vives réactions en Angleterre après les vidéos racistes contre Salah et Koulibaly

Football : vives réactions en Angleterre après les vidéos racistes contre Salah et Koulibaly
Tous droits réservés REUTERS/Phil Noble
Tous droits réservés REUTERS/Phil Noble
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Vives réactions en Angleterre après les vidéos racistes dont ont été victimes Mohamed Salah et Kalidou Koulibaly.

La succès de Chelsea jeudi soir sur le terrain du Slavia Prague (0-1) lors des quarts de finale aller de l'Europa League a été vite balayé par une nouvelle affaire de racisme.

PUBLICITÉ

Avant la rencontre en République Tchèque, des fans des Blues ont ciblé Mohamed Salah dans une vidéo où l'attaquant égyptien de Liverpool est moqué et assimilé selon les chants de supporteurs à "un poseur de bombes".

Chelsea FC a vite réagi : le club londonien a refusé l'entrée au stade à trois de ses supporteurs suspectés d'avoir participé à la vidéo. Liverpool s'est fendu de son côté d'un communiqué et son entraîneur a demandé de lourdes sanctions.

Si vous faites de telles choses, vous ne devriez plus être autorisés à entrer dans un stade, de mon point de vue, vous devriez être banni à vie, car c'est une totale incompréhension de ce que la vie devrait être.
Jürgen Klopp
entraîneur Liverpool FC

Une autre affaire est venue ternir ces quarts de finale aller de l'Europa League : avant le match Arsenal-Naples jeudi à l'Emirates Stadium de Londres (2-0), le défenseur sénégalais, Kalidou Koulibaly a essuyé des d'insultes racistes dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux par un supporteur des Gunners. Les dirigeants du club anglais ont décidé de poursuivre l'auteur des faits. Ils ont demandé ce vendredi l'ouverture d'une enquête.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Italie : le football entaché à nouveau par le racisme

Espagne: 4 personnes arrêtées pour avoir pendu un mannequin à l'effigie de Vinicius

Coupe de France de football : sanctions contre l'OL et le Paris FC, éliminés de la compétition