"Tueur en série" à Chypre : le ministre de la Justice démissionne

"Tueur en série" à Chypre : le ministre de la Justice démissionne
Tous droits réservés  REUTERS/Yiannis Kourtoglou/File Photo
Par Olivier Peguy
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le ministre chypriote de la Justice a annoncé sa démission après le tollé provoqué par la réaction jugée insuffisante des autorités aux meurtres en série.

PUBLICITÉ

Le ministre chypriote de la Justice a présenté ce jeudi sa démission. Cela fait suite au scandale des meurtres en série révélé ces derniers jours. Ionas Nicolaou a reconnu qu'il y avait eu des manquements dans la manière avec laquelle l'enquête avait été menée.

Il a indiqué qu'une commission spéciale sera chargée de déterminer les responsabilités de ces manquements.

"J'ai démissionné parce que c'est un crime honteux qui a choqué tout le monde", a-t-il dit. "Ce crime détestable n'affecte pas seulement la police mais toute la société".

5 femmes et 2 fillettes

L'affaire a débuté à la mi-avril lorsqu'un premier corps a été découvert. Quelques jours plus tard, un homme a été arrêté. Ancien militaire, il a avoué avoir tué 5 femmes et deux fillettes, toutes des ressortis santes étrangères, souvent d'origine asiatique.

Plusieurs des corps ont été retrouvés dans des lacs dans les environs de la capitale. Il se trouve que ces cadavres semblent correspondre à des personnes portées disparues depuis plusieurs mois.

La police est accusée de ne pas avoir enquêté correctement, face à ces disparitions. Certains évoquent des négligences. D'autres vont jusqu'à parler de racisme au sein de la police.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Sept condamnations à vie pour le serial killer chypriote

Génocide au Rwanda : Charles Michel évoque "une forme de complicité" de la communauté internationale

Lampedusa débordée après avoir accueilli plus de 1000 migrants en une journée