Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La bouillonnante scène artistique de Dubaï

La bouillonnante scène artistique de Dubaï
Taille du texte Aa Aa

Art Dubai est l'un des temps forts du calendrier culturel dans l'émirat. L'événement met à l'honneur quelque 500 artistes originaires de 42 pays et invite à découvrir les haut-lieux artistiques de la ville comme l'Alserkal Avenue et le Jameel Arts Centre.

Grâce à ses expositions d'art contemporain et à ses galeries, Dubaï dispose d'une scène artistique dynamique et accueille l'une des foires artistiques les plus cosmopolites au monde : Art Dubai.

"Ces dernières années, la scène artistique locale s'est considérablement développée," affirme le directeur artistique de l'événement, Pablo del Val. "On est à un moment de l'année où les acteurs mondiaux de l'art viennent à Dubaï pour participer à cet incroyable projet," souligne-t-il.

"La chance de montrer notre travail"

Art Dubai présente des œuvres d'environ 500 artistes originaires de 42 pays qui à travers leurs créations, partagent perspectives et idées.

Parmi eux, FOD (Francisco Olivares), un artiste espagnol. "C'est très important pour moi d'être ici parce que c'est la première fois que je quitte l'Europe pour un projet individuel comme celui-là," explique-t-il. "C'est génial qu'une galerie parie sur un artiste en particulier," ajoute-t-il, "parce que comme ça, on a la chance de pouvoir vraiment montrer notre travail."

Autre artiste qui expose à Art Dubai, l'italien Michele Ciacciofera. "Ici, le point de vue est différent par rapport à la scène européenne ou américaine," estime-t-il, "les gens s'intéressent beaucoup plus aux créations artistiques provenant du monde entier et pas seulement de la région du Moyen-Orient."

Selon Pablo del Val d'Art Dubai, "Dubaï a acquis un statut au plan international. Je crois qu'aujourd'hui, l'émirat a la structure qu'il faut pour passer au niveau supérieur," juge-t-il.

Poumons créatifs

Dans le quartier d'Al Quoz, une surprise nous attend : l'Alserkal Avenue, l'un des centres artistiques de Dubaï. Cet ensemble d'entrepôts autrefois à l'abandon héberge aujourd'hui des talents locaux au sein de galeries d'avant-garde ou d'espaces de création éphémères.

"L'Alserkal Avenue, d'un point de vue personnel, c'est comme une famille pour nous," indique Shireen Atassi, directrice de la Fondation Atassi pour les arts et la culture. "Que ce soit dans la concrétisation d'expositions de portée internationale ou la programmation d'expositions ouvertes au public, d'initiatives et de résidences, ce quartier a fait prendre à Dubaï une toute autre dimension au plan culturel," insiste-t-elle.

Deuxième poumon artistique de la ville : le Jameel Arts Centre, un espace synonyme de grand changement pour les artistes locaux. Il s'agit de la première institution dédiée à l'art qui soit non-commerciale, non-gouvernementale et ouverte à tous. "Dubaï accueille tout un écosystème artistique," déclare Sultan Sooud al-Qassemi, commentateur culturel. "Cela passe par des résidences, des commandes, des studios d'artistes et aujourd'hui, nous assistons à l'ouverture d'institutions qui réunissent des œuvres comme le Jameel Arts Centre," fait-il remarquer.