Qui pour succéder à Christine Lagarde à la tête du FMI ?

Qui pour succéder à Christine Lagarde à la tête du FMI ?
Taille du texte Aa Aa

Direction Francfort pour Christine Lagarde qui va prendre la tête de la Banque Centrale Européenne. Le Fonds monétaire international (FMI) perd donc sa directrice générale. La question de sa succession se pose désormais.

D'après le FMI, le candidat retenu au poste de directeur doit avoir une expérience significative dans l’élaboration de politiques économiques de haut niveau. Traditionnellement, le FMI est dirigé par un européen alors que la Banque mondiale a à sa tête un américain.

Parmi les onze directeurs du FMI depuis 1945, cinq étaient français, un chiffre très élevé qui laisse peu de chances à Pierre Moscovici, actuel commissaire européen aux affaires économiques, à Benoit Coeuré membre du directoire de la Banque centrale européenne, ou à Bruno le Maire, actuel ministre de l'économie français.

Quels candidats probables ?

Mark Carney

D'abord Mark Carney, citoyen canadien. Il dirige la banque d'Angleterre depuis 2013. Son mandat arrive à échéance dans un an et il jouit d'une certaine bienveillance de la part des banques centrales et des ministres des finances. Au lendemain du vote sur le Brexit, Mark Carney s'était engagé à fournir une aide aux systèmes financiers. Il est accusé de partialité politique en militant contre un Brexit dur, sans accord.

Georges Osborne

Jamais un britannique n'a dirigé le FMI. L'ancien ministre des finances du Royaume-Uni, Georges Osborne pourrait avoir le bon profil. Il a déjà confié à ses amis avoir pensé à ce poste. Mais sa réputation d'architecte de l'austérité en Grande-Bretagne pourrait constituer un obstacle. Partisan du maintien du Royaume-Uni dans l'UE, le désormais rédacteur en chef du quotidien Evening Standard ne perd pas une occasion de tacler Theresa May, qui l'avait limogé à la suite du référendum de 2016 qui a scellé le sort du pays.

Kristalina Georgieva

L'Europe de l'est n'a pas été retenue pour les postes clés de l'UE. Pourquoi pas au FMI ? La bulgare Kristalina Georgieva pourrait être la deuxième femme à diriger l'institution mondiale. Elle a été directrice générale de la Banque mondiale par intérim, et a occupé des hautes responsabilités à l'ONU et dans la commission européenne.

Mario Draghi

Enfin Mario Draghi est aussi pressenti. L'actuel leader de la Banque centrale européenne, age de 71 ans, a dépassé l'âge limite pour cet emploi. Mais si Christine Laragde peut diriger la BCE sans expérience au sein d'une banque centrale, le FMI pourrait accepter cette candidature compte tenu de l'expérience du haut fonctionnaire italien. Dans ce cas de figure, Mario Draghi et Christine Lagarde échangeraient leurs postes, ce qui donnerait lieu à une continuité en terme de politique monétaire pour soutenir la croissance économique mondiale.