Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Qingdao, ville hôte du Forum du patrimoine chinois

Qingdao, ville hôte du Forum du patrimoine chinois
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Déjà deuxième puissance économique mondiale, la Chine est à la croisée des chemins, hésitant entre les opportunités offertes par des années de développement prudent, une réforme de fond en comble et le côté novateur de certains modèles de croissance.

L’essor économique vertigineux du pays repose principalement sur une stratégie qui délimite des « zones géographiques pilotes » en matière de développement.

À l’instar de Qingdao, une ville qui compte neuf millions d’habitants sur les bords de la mer Jaune. Située au sud-est de la province de Shandong, cette plaque tournante du commerce et du tourisme est célèbre pour son industrie du cinéma florissante, ses centres de recherche marine et son architecture historique. Elle est également connue dans le monde entier pour sa bière Tsingtao, héritage d’investissements allemands remontant à la fin du XIXème siècle. Si elle est aussi en train de se faire un nom dans la finance, son cadre est de plus en plus prisé pour l’organisation de grands événements sectoriels.

Du 5 au 7 juillet dernier, Qingdao (qui se prononce « Tching Tao ») a accueilli pour la cinquième année consécutive le Forum du patrimoine chinois. Le thème de l’édition 2019 était consacré à « l’innovation financière grâce au patrimoine dans le commerce maritime ».

L’événement a réuni des personnalités de la finance et de la gestion du patrimoine de toutes les régions du globe. Parmi elles, de grands dirigeants d’organismes nationaux de supervision financière ainsi que des directeurs chinois et internationaux d’instituts financiers et de cabinets de gestion du patrimoine.

Les représentants de plusieurs villes chinoises ont également assisté au forum, de même qu’un certain nombre de figures clés des agences gouvernementales provinciales et municipales qui supervisent le secteur financier.

Le forum se voulait une place d’échange ouverte à toutes les idées, l’occasion pour les participants issus de diverses institutions financières de discuter des dernières innovations et des récents projets dans les secteurs de la finance et de la gestion du patrimoine.

Accueilli par la municipalité de Qingdao, l’événement était organisé par Caijing, un magazine chinois dédié à la finance, à l’économie et aux affaires, en coopération avec ses groupes de réflexion. Il s’est décliné en cinq sessions plénières et neuf forums. Du capital-risque au paiement mobile, en passant par le financement de la chaîne d’approvisionnement et la répartition mondiale des actifs : tels étaient les thèmes à l’honneur cette année.

S'il entend promouvoir les stratégies de développement dans le secteur de la gestion du patrimoine en Chine (avec des ramifications importantes pour l’économie du pays), le Forum du patrimoine vise d’abord et surtout à mettre en place une plateforme de communication progressiste formelle afin d’encourager les débats et l’échange d’idées entre les cercles financiers, politiques et entrepreneuriaux.

Ce rendez-vous annuel participe aussi activement à ce que l’on pourrait considérer comme un changement de cap réussi pour Qingdao, aujourd’hui devenue une zone pilote dans le domaine de la gestion du patrimoine. L’irrésistible ascension chinoise doit beaucoup à un système de « zones de développement » adopté dans les années 70 dans le but de créer des poches de commerce libéral propices à l’implantation de sociétés étrangères. Au fil des différents investissements étrangers aux quatre coins de la Chine, ce schéma spécifique s’est peu à peu atténué, mais le système reste la clé du succès de ce pays en ciblant les services, en améliorant les infrastructures et en optimisant les incitations financières dans toute une gamme de secteurs.

Qingdao fait partie des grands gagnants de ce dispositif puisque la zone pilote qui a réformé son système financier est devenue une place financière mondiale en l’espace de cinq ans. Il s’agit de la première zone à se consacrer à la gestion du patrimoine. Classée au 29ème rang des 100 plus grands centres financiers mondiaux par le Global Financial Centres Index en mars 2019, la ville, qui ne cesse de gravir les échelons d’année en année, est idéalement située à la fois sur le plan sectoriel et géographique, puisque ce grand port bénéficie de vols directs vers toutes les régions du globe.

Plus d’une soixantaine de projets innovants ont déjà vu le jour dans cette zone qui se développe toujours de manière dynamique. Le sommet de l’Organisation de Coopération de Shanghai (OCS), qui s’est tenu en 2018 à Qingdao, a donné un nouvel élan à la région : le président Xi Jinping y a présenté les orientations des futurs développements dans la province de Shandong, des développements surtout considérés comme autant d’incitations pour attirer encore plus d’investisseurs d’autres parties de la Chine et d’ailleurs dans le monde.

La mise en œuvre des plans proposés lors du sommet de l’OCS a permis d’accélérer le changement, puis d’intensifier la coopération commerciale et d’optimiser le cadre pour les entreprises. Des progrès importants ont été accomplis grâce à la conversion de l’ancienne et de la nouvelle énergie cinétique, l’innovation scientifique et technologique mais aussi les inventions dans le domaine de l’intelligence artificielle et la fabrication de pointe.

La ville de Qingdao, elle aussi, abritera un centre de l’innovation financière au service du commerce maritime. Mais toutes ces avancées devront pouvoir s’appuyer sur un système financier dynamique, lui-même favorisé par l’avènement de cette plateforme de la gestion du patrimoine à l’échelle internationale alors que la ville tient un rôle de plus en plus important au sein d’un pays, la Chine, qui se rêve en locomotive mondiale.