Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Emiliano Sala exposé au monoxyde de carbone avant le crash de l'avion

Emiliano Sala exposé au monoxyde de carbone avant le crash de l'avion
Tous droits réservés
REUTERS/Rebecca Naden
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Emiliano Sala et son pilote David Ibbotson avaient été exposés à des niveaux nocifs de monoxyde de carbone dans le cockpit de leur avion privé lorsqu’il s’est écrasé dans la Manche le 21 janvier dernier. C'est ce que l'on vient d'apprendre de l'Air Accidents Investigation Branch (AAIB), l'organisme britannique chargé des enquêtes sur les accidents aériens au Royaume-Uni.

La disparition du footballeur avait suscité une vive émotion dans le monde du football et bien au-delà, alors que l'attaquant argentin venait d'être transféré de Nantes à Cardiff, où il se rendait au moment de l'accident.

"Les tests toxicologiques ont révélé que le passager présentait un niveau de saturation élevé en COHb (le produit associant le monoxyde de carbone et l'hémoglobine). Il est considéré probable que le pilote aurait également été exposé au monoxyde de carbone", peut-on lire dans le bulletin de l'AAIB publié ce jeudi 14 août. Un rapport final doit être publié une fois que l'enquête sur les circonstances de l'accident sera terminée.

L'épave de l'avion, ainsi que le corps d'Emiliano Sala, avaient été retrouvés plus de deux semaines après l'accident. Les recherches avaient été interrompues dans un premier temps par les autorités britanniques, et avaient finalement repris grâce à une cagnotte en ligne à laquelle avait participé de nombreux footballeurs comme Kylian Mbappé.

Selon l'AAIB, l'intoxication au monoxyde de carbone constitue un risque particulier pour le type d'avion dans lequel les deux hommes voyageaient.

"Les avions à moteurs à piston produisent de fortes concentrations de monoxyde de carbone qui sont acheminées hors de l'appareil par le système d'échappement", ont déclaré les enquêteurs. "Une mauvaise étanchéité de la cabine ou des fuites dans les systèmes de chauffage et de ventilation par les gaz d'échappement peuvent permettre à du monoxyde de carbone d'entrer dans la cabine" et dans le poste de pilotage.

La famille d'Emiliano Sala "pense qu'un examen technique détaillé de l'avion est nécessaire" et elle demande à l'AAIB de repêcher l'épave "sans délai", a réagi son avocat, Daniel Machover, dans un communiqué.

"La famille et le public doivent savoir comment le monoxyde de carbone a pu entrer dans la cabine", a-t-il ajouté.

Le club de Cardiff a lui dit être "préoccupé" par le rapport de l'AAIB, "qui montre une fois de plus que l'avion utilisé pour Emiliano Sala n'était pas approprié". "Nous continuons de penser que ceux qui ont contribué à ce qu'il soit utilisé doivent rendre des comptes dans cette tragédie", a déclaré un porte-parole.