EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Accident nucléaire : Moscou en dit plus

 Accident nucléaire : Moscou en dit plus
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des isotopes radioactifs de strontium, de baryum et de lanthane ont été retrouvés à Severodvinsk, la ville du grand nord russe non loin de la base où l'accident nucléaire a eu lieu le 8 août.

PUBLICITÉ

L'agence de surveillance environnementale russe Rosguidromet annonce avoir trouvé dans la ville de Severodvinsk des traces d'isotopes radioactifs de strontium, de baryum et de lanthane.

La ville de 180 000 habitants se trouve dans le grand nord russe à proximité de la base où un accident nucléaire a fait 5 morts le 8 août dernier.

Greenpeace Russie estime ces informations "insuffisantes".

Rachid Alimov, membre de Greenpeace Russie : "'C'est l'explosion d'un réacteur nucléaire ou bien les rejets d'un réacteur nucléaire : pour le comprendre, il faut aller plus loin et pour cela il est important de savoir quels autres radionucléides ont été rejetés dans l'environnement et les concentrations des radionucléides citées. Rosgidromet a pris des échantillons dans atmosphère, mais cet incident semble bien avoir eu lieu en mer. Les informations sur les rejets de radionucléides en mer sont très importantes et toute aussi importante les possibilités et les risques de leurs concentrations, par exemple dans les fruits de mer."

L'accident s'est produit des essais du "moteur-fusée" d'un nouveau missile : les autorités russes n'avaient pas évoqué l'implication d'un combustible nucléaire.

Moscou avait toutefois reconnu qu'un médecin ayant participé au traitement des blessés avait été contaminé au césium 137.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un couvent historique de Moscou en proie aux flammes

Moscou expose du matériel militaire saisi en Ukraine

La Russie dit avoir abattu deux hommes suspectés d'avoir fomenté des actes terroristes