Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Tour d'horizon des musées les plus novateurs de Dubaï

Tour d'horizon des musées les plus novateurs de Dubaï
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Des plus innovants aux plus aromatiques, Dubaï dispose d'une multitude de musées : des trésors cachés et des concepts uniques au monde comme le Quranic Park qui propose une vision renouvelée du patrimoine islamique.

Le Quranic Park est un site flambant neuf d'une superficie équivalente à 60 terrains de rugby et doté de nombreux espaces verts. Il a été créé pour donner une vision renouvelée des croyances musulmanes.

En parcourant les vergers et la serre par exemple, les visiteurs découvrent différentes espèces végétales médicinales citées dans le Coran : l'ail, la grenade, l'olive ou encore la figue.

Visualiser les miracles du Coran

Autre attraction de ce Quranic Park : un lieu appelé la "Grotte des Miracles" où sept miracles mentionnés dans le Coran sont racontés grâce à des projections sur les parois.

"La grotte est incroyable," indique Usman, visiteur originaire du Royaume-Uni. "On a appris beaucoup de choses sur les miracles, on en a une autre vision maintenant et c'était génial de les voir et pas uniquement d'en entendre parler," assure-t-il.

Anwar, touriste américain, estime de son côté : "Cela montre clairement qu'on ne doit pas seulement lire le Coran pour en être récompensé, mais que c'est quelque chose qui fait partie de notre quotidien."

Miteab, d'Arabie saoudite, renchérit : "Cet endroit est magnifique et c'est une expérience très intéressante pour les enfants. Ici, ils peuvent vraiment appréhender des concepts issus du Coran," affirme-t-il.

Parfums arabes

De la flore aromatique locale au premier musée des Emirats dédié aux senteurs, il n'y a qu'un pas qui est franchi par la Maison des Parfums Al Shindagha.

Ce lieu prend place dans un complexe qui vise à faire connaître et préserver l'histoire et l'importance des fragrances dans la région.

Rashed Almuhairi est le guide culturel en chef de cette Maison des Parfums. "C'est quelque chose de spécifique et d'important non seulement pour les visiteurs extérieurs, mais aussi pour nos jeunes générations qui n'ont pas vécu au contact de ces nombreuses activités comme le parfum et la pêche des perles," fait-il remarquer. "Donc c'est important qu'elles sachent à quoi ressemblait la vie dans le passé : Dubaï a une histoire très riche qu'il faut raconter," insiste-t-il.

Parmi les objets exposés, cette impressionnante pièce de 28 kilos d'oud.

Ingrédient fondamental de la parfumerie arabe, cette partie interne du bois résineuse est produite par des arbres tropicaux du genre Aquilaria quand ils sont infectés par certains champignons.

Café et hospitalité

La senteur est essentielle à un autre rituel émirati : celui du Gahwa, autrement dit le café. Dans le quartier historique d'Al Fahidi, un sanctuaire de fraîcheur nous attend au cœur de la chaleur de Dubaï : le Musée du Café présente un ensemble hétéroclite de pièces de collection et d'ouvrages. Par exemple, d'anciennes cafetières arabes appelées Dallah ou encore des tasses éditées à l'occasion du mariage du Prince et de la Princesse de Galles en 1981.

Ce musée est une affaire de passion pour son propriétaire Khalid Al Mulla. "Le café est le deuxième produit de base le plus important après le pétrole et la boisson la plus consommée après l'eau," explique-t-il. "Ici, tout commence par un café : c'est un élément social, politique et économique dans nos vies," souligne-t-il.

"Quand quelqu'un apporte le Dallah, quels que soient la personne qui l'apporte et le lieu où vous vous trouviez, cela veut dire que cette personne souhaite la bienvenue à son invité : cette hospitalité arabe remonte à des centaines d'années et aujourd'hui, on la retrouve dans les hôtels cinq étoiles et au niveau du gouvernement notamment," dit Khalid Al Mulla avant d'ajouter : "On peut même voir ce symbole du Dallah arabe partout dans les pays du Conseil de coopération du Golfe : en tant que pays, on veut souhaiter la bienvenue à ses invités."

Il y a aussi une manière spécifique de servir le café arabe. Le Dallah est pris dans la main gauche et le plus modeste doit servir la personne la plus importante en premier. Il faut tenir la tasse avec la main droite et la secouer sur le côté pour montrer que vous en avez bu assez.

Au-dessus du musée, vous pourrez déguster des crus de café locaux et internationaux qui vous donneront de l'énergie pour achever votre périple touristique.

Bond dans le futur

L'an prochain, il sera d'ailleurs complété par le Musée du Futur.

Son bâtiment inspiré par les principes du Feng Shui représente la Terre et le Ciel.

L'espace vide en son centre symbolise l'inconnu. Et c'est exactement ce que les visiteurs expérimenteront sur ce site grâce à des technologies totalement novatrices.