DERNIERE MINUTE

Recycler les déchets du secteur de la construction grâce à l'intelligence artificielle

Recycler les déchets du secteur de la construction grâce à l'intelligence artificielle
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Un projet de recherche soutenu par l'Union européenne a pour but d'encourager le recyclage de matériaux issus des déchets dans la construction : ses équipes installées notamment en Espagne et Italie ont développé des composants recyclés innovants et un robot qui se sert de l'intelligence artificielle pour mieux séparer les matières qui pourront être réutilisées dans de nouvelles constructions.

Nous nous rendons à Madrid, sur un site de test du projet de recherche RE4 soutenu par l'Union européenne. Pendant plus de quatre mois, des spécialistes compareront un bâtiment construit avec des techniques et ressources classiques actuelles et un autre bâti à partir de matériaux recyclés et recyclables.

"Nous établissons une comparaison d'un point de vue thermique et au niveau de la construction," précise Felipe Mata Gutiérrez, responsable technique chez ACCIONA, entreprise impliquée dans le projet. "Ainsi," poursuit-il, "nous pouvons comparer l'efficacité énergétique de l'un et de l'autre, mais aussi le temps qu'il faut pour construire et démolir chacun des deux."

De nouveaux matériaux

Le bâtiment le plus novateur comporte jusqu'à 80% de béton recyclé dont des panneaux préfabriqués qui peuvent être réutilisés. Pour le construire, l'équipe du projet a développé toute une série de nouveaux matériaux.

"Nous avons utilisé des granulats recyclés pour fabriquer tous les composants et matériaux du bâtiment de démonstration que nous avons ici et pour réaliser un type de tuiles qui sont faites en ciment et en sable recyclé," nous montre María Casado, responsable de projet dans la même société.

"Nous avons aussi du bois et du plastique recyclés : nous nous sommes servis de ce matériau très léger pour faire des agrégats destiné au béton léger," ajoute-t-elle. "Par ailleurs, nous avons des morceaux de bois qui ont servi dans le projet à réaliser des panneaux d'isolation."

Inventer ce type de matériaux peut paraître simple, mais en réalité, c'est loin d'être le cas, à cause de la nature même des déchets de construction.

"Le principal problème," indiqueMaría Casado, "c'est d'arriver à distinguer les matériaux dans ces déchets parce qu'ils sont totalement mélangés : il faut les séparer et les classifier."

Bras robotisé intelligent

C'est sur ce défi que planchent en Italie, des ingénieurs impliqués dans ce même projet. Leur système s'appuie sur une caméra multispectrale et sur l'intelligence artificielle pour trier ces déchets de construction qui souvent, finissent en décharge aujourd'hui. C'est un bras robotisé qui sépare les différents éléments.

"Il y a essentiellement trois catégories qu'il faut trier : la première, ce sont les tuiles - donc, un morceau de tuile est placé dans ce récipient -," décrit Mony Khosravi, ingénieur senior en robotique chez STAM, entreprise qui participe à RE4, en désignant le bras en fonctionnement.

"La deuxième, ce sont les briques - un morceau est mis dans le récipient correspondant - et la dernière, c'est le verre ; le reste n'est pas trié parce qu'il s'agit d'agrégats minéraux comme du gravier, du plâtre, de la pierre ou de l'asphalte," déclare-t-il.

Utilisation sur site ?

L'idée, c'est de mettre en place ce système sur les chantiers pour séparer les déchets et les réutiliser sur site. Mais l'équipe reconnaît que son prototype n'est pas encore assez robuste pour s'adapter à ce type d'environnement.

"Évidemment, on ne peut pas éviter les problèmes liés à la poussière, aux infiltrations en raison de la pluie, au vent et aux intempéries en général," admet Umberto Battista, directeur régional dans la même société. "Puis, pour de grands volumes, le robot que nous utilisons en laboratoire ne suffit pas, il faut déployer davantage de robots," concède-t-il.

Au-delà de leurs innovations, dans l'objectif d'aboutir à une utilisation plus généralisée des matériaux recyclés dans les nouveaux bâtiments, les chercheurs plaident pour une évolution des réglementations dans la construction qui aujourd'hui, diffèrent selon les Etats membres tandis qu'au niveau européen, c'est la Directive 2008/98/CE du Parlement européen et du Conseil du 19 novembre 2008 qui s'applique.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.