EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Innovation dans la construction : des vitres remplies d'eau collectent l'énergie solaire

En partenariat avec The European Commission
Innovation dans la construction : des vitres remplies d'eau collectent l'énergie solaire
Tous droits réservés 
Par Julian GOMEZ
Publié le
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des chercheurs européens installés à Sofia et à Madrid ont trouvé une solution pour améliorer la performance énergétique des bâtiments : remplir les vitrages d'eau et de glycol pour récupérer l'énergie du rayonnement solaire. Explications de l'une des participantes du projet.

Des chercheurs européens testent actuellement à Sofia en Bulgarie, un système de vitrage avec circulation d'eau intégrée qui permet de transformer les fenêtres en collecteurs d'énergie solaire performants. Une étude menée dans le cadre d'un projet de recherche européen appelé InDeWag.

Cette technologie a été conçue par l'Université Polytechnique de Madrid. Belén Moreno Santamaría, architecte à l'Université polytechnique de Madrid et spécialiste des bâtiments à haute performance énergétique, nous présente ses caractéristiques.

Système en circuit fermé

"Le système consiste en deux panneaux de verre : entre les deux, au lieu d'y introduire de l'air ou des gaz comme l'argon - ce qui est très courant -, nous mettons de l'eau," explique-t-elle. 

"Cette eau circule en circuit fermé et échange de la chaleur avec ce qu'on appelle un système d'énergie primaire qui peut être un système géothermique, une pompe à chaleur ou une cuve tampon selon la stratégie énergétique appliquée dans le bâtiment," poursuit-elle.

"Chaque panneau de verre est indépendant et tous jouent un rôle dans ce système en circuit fermé," souligne l'architecte.

Énergie calorifique

"L'eau renferme une énergie calorifique très élevée : ce qui nous permet de collecter l'énergie du rayonnement solaire dans cette couche d'eau qui circule constamment," précise Belén Moreno Santamaría.

"Toute la chaleur que nous pouvons emmagasiner peut être acheminée vers d'autres parties du bâtiment qui ont besoin de chaleur ou elle peut aussi être transportée vers un système de stockage temporaire pour une utilisation ultérieure dans des bâtiments voisins qui ont besoin d'être chauffés," fait-elle remarquer.

Le pavillon de test du projet InDeWag à Sofia.
Partager cet article

À découvrir également

Des scientifiques affirment que l'énergie solaire peut être stockée pendant 18 ans

Une innovation européenne pour fabriquer du ciment en rejetant moins de CO2

Recycler les déchets du secteur de la construction grâce à l'intelligence artificielle