Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

France : après l'incendie de Lubrizol, les agriculteurs de la région de Rouen sont inquiets

Une agricultrice normande, impactée par l'incendie de Lubrizol.
Une agricultrice normande, impactée par l'incendie de Lubrizol. -
Tous droits réservés
REUTERS
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Quatre jours après l'incendie spectaculaire de l'usine Lubrizol à Rouen, les agriculteurs du nord de la France sont plus inquiets que jamais. Dans 112 communes traversées par le nuage toxique, les producteurs ne peuvent plus commercialiser leur lait en raison d'un arrêté préfectoral, pris par mesure de précaution.

Dans certains cas, les exploitants ont été obligés de jeter toute leur production, comme le raconte Aline Cator, productrice à Conteville (Eure) : "Samedi soir vers 21 h, on a eu la consigne de jeter le lait. On avait trois jours de stock comme habituellement, le laitier devait passer. Donc on a jeté plus de 5 000 litres de lait : la production de trois jours dans la fosse à lisier."

De quoi entraîner de lourdes pertes financières, alors que l'industrie laitière se trouve déjà en difficulté. Par ailleurs, la préfecture a annoncé le gel des productions et des récoltes, dans l'attente de "garanties sanitaires". Une mesure qui sera, elle aussi, lourde de conséquences : " En ce moment, on est en pleine période de récolte, explique Aline Catoir. Pour beaucoup d’exploitations, les silos sont vides. Pour nous, c’est la collecte des aliments pour toute l’année pour les vaches laitières."

En visite en Normandie lundi après-midi, le ministre français de l'Agriculture Didier Guillaume a tenu à rassurer les agriculteurs et les éleveurs. "Vous êtes des victimes, vous n'êtes en aucun cas coupables de quoi que ce soit. C'est vous les victimes, a martelé le ministre. Donc vous devrez être indemnisés en totalité de ce que vous avez perdu, d'abord par des avances, que nous allons effectuer, que l'Etat va effectuer."

Le Premier ministre Edouard Philippe s'est lui rendu à Rouen dans la soirée. Il a promis "la transparence totale" sur toute cette affaire. Lubrizol pour sa part a porté plainte contre X pour destruction involontaire par explosion ou incendie.