Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Congo, la patte abstraite prisée des collectionneurs

Congo, la patte abstraite prisée des collectionneurs
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Plus d'une cinquantaine de toiles seront bientôt vendues aux enchères, dans une galerie de Londres.

Picasso était l'un des collectionneurs de l'auteur, dans les années 1950 : Congo, un chimpanzé, a débuté une carrière artistique, initialement vouée à nourrir des travaux de recherches.

"Je me souviens du jour où il a découvert le cercle et qu'il en a fait un", relate Desmond Morris, zoologiste. "Il trouvait cela fascinant. Ensuite, il le remplissait et on lisait sur son visage une concentration immense lorsqu'il peignait. Si j'essayais de l'empêcher de peindre avant qu'il n'ait fini, il criait et se mettait en colère".

Congo a laissé derrière lui près de 400 œuvres, dont les prix se sont envolés. Elles pourraient rapporter cette fois plus de 200 000 euros. Une vente lui a déjà été consacrée, il y a une quinzaine d'années chez Bonhams, à Londres.

"Dans ce monde étrange, où tout n'est que télé-réalité et informations bidon, autant faire redécouvrir un vrai artiste", estime James Mayor, propriétaire de la galerie.

Les toiles de Congo seront exposées à la galerie Mayor du 3 au 20 décembre prochain. Un écho au Parlement des Singes de Banksy, adjugé plus de 11 millions d'euros la semaine dernière.